Sarah De Gieter, psychologue du travail et professeur à la VUB, donne quelques conseils aux parents en télétravail pour réduire le stress d'une telle situation avec des enfants.

Structurez votre journée

Suivez le rythme du bureau à la maison." C'est généralement le premier conseil que je donne aux télétravailleurs. Bien sûr, c'est plus difficile lorsqu'il y a des enfants présents. Mais la structure est également la clé du succès dans ce domaine. Je conviens au préalable d'un programme quotidien avec eux. De nombreux enfants se sont vus assigner des tâches à l'école. Essayez de vous assurer qu'ils font leurs devoirs, idéalement tous les jours à la même heure. Ainsi, vous évitez des discussions inutiles. Demandez-leur de s'entraider et de ne pas vous déranger pendant quelques heures. Par exemple, établissez comme règle qu'ils ne puissent vous poser des questions que pendant la pause déjeuner. Après les devoirs, vous pouvez les laisser profiter plus longtemps de la télévision ou d'une tablette pour qu'ils soient canalisés plus longtemps. De cette façon, vous aurez déjà une matinée productive. Si vos enfants sont assez âgés, il est plus facile d'établir avec eux un programme quotidien ou hebdomadaire.

Travaillez quand vos enfants dorment

Quand les enfants dorment, c'est la paix dans la maison. Je me lève très tôt pour travailler deux heures avant de prendre mon petit déjeuner avec les enfants. De cette façon, nous gardons leur rythme de l'année scolaire et je peux toujours travailler. On peut faire de même lorsque les enfants sont au lit le soir.

Laissez les enfants skyper avec les grands-parents

Pour l'instant, ce n'est pas une bonne idée de déposer les enfants chez les grands-parents. Skype ou Facetime peut être une bonne alternative pour s'assurer qu'ils ne se manquent pas trop. Laissez-les discuter entre eux pendant une demi-heure, ou laissez-les jouer ensemble à un jeu de société via l'ordinateur.

Les enfants comprennent que les situations particulières appellent des mesures spéciales. , GETTY
Les enfants comprennent que les situations particulières appellent des mesures spéciales. © GETTY

Du temps d'écran augmenté

En temps normal, les parents essaient de limiter le temps que les enfants passent devant les écrans. Vous pouvez désormais aborder cette activité de manière plus détendue. Il existe en ligne de nombreux jeux éducatifs pour occuper votre enfant de manière responsable. Vous pouvez également leur expliquer pourquoi ils peuvent soudainement passer jusqu'à deux heures sur un iPad ou devant la télé. Les enfants comprennent que les situations particulières appellent des mesures spéciales.

Laissez vos enfants participer aux tâches ménagères

Les enfants qui sont déjà à l'école primaire peuvent être sollicités pour de petites tâches ménagères. De cette façon, ils vous déchargent de votre travail et ils sont occupés. Vous pouvez également convenir avec eux, s'ils sont assez grands pour le faire, qu'ils peuvent consommer leurs propres boissons et collations sans vous déranger.

"Je me prenais pour Superwoman avant, alors que j'étais encore pleine de ressources!"

Le télétravail avec des enfants, surtout en bas-âge, donne parfois lieu à des situations cocasses. Des parents nous ont fait part de leurs anecdotes mais aussi de leurs difficultés à travailler à la maison tout en s'occupant du petit dernier.

Marjorie, fonctionnaire : "Pendant que j'étais en ligne avec mon patron hier matin, mon fils de 3 ans a débarqué avec les mains toutes vertes. En fait, il avait été chercher une bouteille de sirop de menthe, en avait renversé la moitié sur le sol en faisant des éclaboussures un peu partout sur les fenêtres et les murs. On a suspendu la réunion. Et pendant que je nettoyais le carnage, mon fils a tout simplement relancé la réunion et a papoté avec mon boss pendant facilement un quart d'heure.

Un peu après, je suis un webinaire et, au bout de 10 minutes, je me rends compte que l'outil pour poster des commentaires est actif et que mon fils tape n'importe quoi et l'envoie à tous les participants à la réunion en ligne.

Un autre jour, j'étais en vidéo conférence, il a débarqué avec le pack de crèmes vanille. Elles sont tombées sur le mauvais bouton du clavier et tout s'est coupé. Et dire qu'on n'est qu'au jour 8 de confinement..."

Emilie, enseignante : "Le fils de ma collègue a dessiné au feutre sur son Mac pendant qu'elle était au téléphone ce matin. Sa tête quand elle a vu ça ! Sinon, à la maison, on s'en sort encore bien mais c'est quand même super gênant quand mes enfants hurlent comme si on les tuait en se disputant et que je suis au téléphone ou en visioconférence. Ouf, heureusement qu'il il fait beau pour qu'ils se défoulent au jardin!"

Frédéric, employé : "Haha. Chez moi le souci c'est la connexion internet. Réseau potable dans le bureau, mais trop éloigné de la borne wifi pour garantir la qualité de téléconférences à répétition. Bref, je dois m'installer dans la chambrette de mes enfants, peinte en rose bonbon avec des papillons aux murs. Ça donne un de ces styles sur les vidéos avec les collègues,..."

Agathe: "Je télétravaille à temps plein avec ma fille de 7 mois. Heureusement qu'on peut couper le son et l'image sur Skype. Sinon mes collègues et interlocuteurs me verraient changer des couches pendant nos réunions!"

Anick: "Je fais du télétravail avec mon petit mec de 6 mois. J'ai trouvé le plus bavard des collègues et le plus indiscipliné, il balance ses jouets partout et ne veut plus faire de siestes."

Alice & Alex: "Travailler à domicile avec un enfant de 6 ans, c'est se lever très tôt pour s'apercevoir que lui aussi veut se lever très tôt - travailler un instant - préparer le petit-déjeuner - travailler un instant - l'aider à s'habiller - travailler un instant - remplacer la pile de son jouet - travailler un instant - dire que maman doit travailler - travailler un instant - répéter que maman doit travailler... Le plus drôle c'était quand soudain il est venu s'installer en face de moi en tournant la tête de gauche à droite. Je lui ai demandé pourquoi il faisait ça, et apparemment il m'imitait parce que je passais d'un écran à l'autre..."

Atelier peinture., GETTY
Atelier peinture. © GETTY

Laurence, psychologue : "Ce matin mes collègues, en pleine vidéo conférence, ont surpris une dispute entre mes deux filles car elles ne voulaient pas aller se laver. J'ai dû interrompre notre discussion le temps de gérer la crise. Les deux miss ont aussi fait de la peinture à côté de moi, résultat : éclaboussures sur mes affaires. Je vous passe toutes les fois où elles font irruption lors de mes réunions virtuelles : en pijama, parlant "pipi, caca". Ouf, j'étais contente de voir arriver le week-end. Finalement, ça me fatigue beaucoup plus ce télétravail !"

Caroline, journaliste : "C'est insupportable dès que ma fille de 2,5 ans voit mon ordinateur allumé, elle se met à scander "B-U-M-B-A, B-U-M-B-A", du nom de cette horrible marionnette jaune. Impossible de la raisonner et de travailler avant d'avoir visionné au moins deux épisodes de cette émission pour enfants. Et quand je dois lui dire que c'est fini, qu'on doit dire "à demain Bumba", bonjour la crise de pleurs de frustration...."

Martin, fonctionnaire: "Ma fille a déboulé en babillant dans mon bureau alors que j'étais en pleine conversation groupée avec mes collègues. Cela nous a valu quelques fous rires.

Catherine, employée: "J'ai la chance d'avoir un compagnon qui s'occupe à temps plein des enfants à la maison. Mais, ce n'est quand même pas évident de rester concentrée quand j'entends le petit dernier qui fait ses caprices dans la cuisine alors que je suis bien isolée au second étage pour travailler. Je trouve cela extrêmement frustrant de ne pas pouvoir faire plus de pauses pour l'aider. Je sens qu'un jour, mon compagnon va pêter un câble."

Du temps à tuer et des enfants pleins de créativité en ces temps de pandémie., DR
Du temps à tuer et des enfants pleins de créativité en ces temps de pandémie. © DR

Marie, journaliste : "Tout à l'heure, j'ai mis ma fille devant la télévision pendant 30 minutes le temps de terminer un article. Quand mon compagnon est descendu, il a dit "elle va finir par rentrer dans la TV cette petite si ça continue". Quand j'ai éteint la télévision, ma fille a répondu, toute déçue : "mais, papa a dit que j'allais rentrer dedans!"

Mélodie: Ce doux moment de solitude quand - fait rare faut-il le signaler - j'ai le big boss au bout du fil pour une analyse urgente et que ma fille de 7 ans me pose une question sur l'exercice que je lui ai donné. Le boss, sur un ton horrifié: "c'était quoi ça?". Moi: "ma petite fille qui me hurle une question parce que ça fait trop longtemps qu'elle lève le doigt et que je l'ignore". Le boss: "mais tu n'as pas la télévision ?". Moment suspendu, un ange passe. Moi: "alors que les choses soient bien claires, de la même façon que je ne suis pas en congé mais en télétravail, mes enfants ne sont pas en congé mais aussi dans une sorte de télétravail. Sauf que je dois me débrouiller pour leur créer du boulot. Donc non, il n'y aura pas de baby-sitter TV en boucle ". Bref, je me suis demandé en tant que mère célibataire de deux enfants de 5 et 7 ans, donc à l'autonomie modérée, combien de temps j'allais tenir avant la solution "Babysit TV"...

Anonyme: J'ai été "enfermée dehors" par mon petit garçon de 3 ans. J'ai mis un petit moment pour lui expliquer comment ouvrir la porte.

Aurélie, fonctionnaire: "Mes filles se sont concocté un super programme qu'elles suivent relativement bien. Mais faire du télétravail en couple, c'est sportif!."

Marielle, prof de langues à l'université: "Je donne cours par vidéo conférence et mes deux garçons (9 et 7 ans) passent à tour de rôle derrière moi en pijama."

Amélie, employée : "Mon petit garçon a 2 ans et demi... J'ai 2h pour être productive (pendant la sieste)... A cet âge il ne fait pas la différence entre le "week-end confinés" et la "semaine confinés"... Il faut mener 2 jobs en même temps... Aucun des 2 jobs n'étant exécuté correctement, évidemment..."

Maryline, ingénieure commerciale : "J'ai un fils de 3 ans (qui ne fait plus de sieste) et une petite fille de 7 mois, ainsi qu'un travail de commerciale à temps plein (avec un téléphone qui sonne à gogo), sans oublier les tâches ménagères évidemment! Mon quotidien? Un téléphone sur haut-parleur avec un bébé dans le bain, et un enfant qui fait plein d'accidents avec ses voitures juste à côté, sans oublier le petit coup de nettoyage de la salle de bain dès que j'ai raccroché... Je me prenais pour superwoman avant... alors que j'étais encore pleine de ressources!"

Sarah De Gieter, psychologue du travail et professeur à la VUB, donne quelques conseils aux parents en télétravail pour réduire le stress d'une telle situation avec des enfants.Suivez le rythme du bureau à la maison." C'est généralement le premier conseil que je donne aux télétravailleurs. Bien sûr, c'est plus difficile lorsqu'il y a des enfants présents. Mais la structure est également la clé du succès dans ce domaine. Je conviens au préalable d'un programme quotidien avec eux. De nombreux enfants se sont vus assigner des tâches à l'école. Essayez de vous assurer qu'ils font leurs devoirs, idéalement tous les jours à la même heure. Ainsi, vous évitez des discussions inutiles. Demandez-leur de s'entraider et de ne pas vous déranger pendant quelques heures. Par exemple, établissez comme règle qu'ils ne puissent vous poser des questions que pendant la pause déjeuner. Après les devoirs, vous pouvez les laisser profiter plus longtemps de la télévision ou d'une tablette pour qu'ils soient canalisés plus longtemps. De cette façon, vous aurez déjà une matinée productive. Si vos enfants sont assez âgés, il est plus facile d'établir avec eux un programme quotidien ou hebdomadaire. Quand les enfants dorment, c'est la paix dans la maison. Je me lève très tôt pour travailler deux heures avant de prendre mon petit déjeuner avec les enfants. De cette façon, nous gardons leur rythme de l'année scolaire et je peux toujours travailler. On peut faire de même lorsque les enfants sont au lit le soir. Pour l'instant, ce n'est pas une bonne idée de déposer les enfants chez les grands-parents. Skype ou Facetime peut être une bonne alternative pour s'assurer qu'ils ne se manquent pas trop. Laissez-les discuter entre eux pendant une demi-heure, ou laissez-les jouer ensemble à un jeu de société via l'ordinateur.En temps normal, les parents essaient de limiter le temps que les enfants passent devant les écrans. Vous pouvez désormais aborder cette activité de manière plus détendue. Il existe en ligne de nombreux jeux éducatifs pour occuper votre enfant de manière responsable. Vous pouvez également leur expliquer pourquoi ils peuvent soudainement passer jusqu'à deux heures sur un iPad ou devant la télé. Les enfants comprennent que les situations particulières appellent des mesures spéciales. Les enfants qui sont déjà à l'école primaire peuvent être sollicités pour de petites tâches ménagères. De cette façon, ils vous déchargent de votre travail et ils sont occupés. Vous pouvez également convenir avec eux, s'ils sont assez grands pour le faire, qu'ils peuvent consommer leurs propres boissons et collations sans vous déranger.