Cette campagne publicitaire en choque plus un, et des plaintes ont déjà été déposées pour incitation à la débauche. Au Rwanda, c'est le slogan inverse qui était activé par les autorités en 2010 : " Sinigurisha ", soit " Je ne suis pas à vendre ", qui voulait dissuader les jeunes filles de sortir avec les " shuga dadis " en échange de cadeaux et d'argent, des pratiques très courantes au Rwanda, et source de transmission du virus VIH. Le texte ajoutait : " Accepter un cadeau ne veut pas dire que tu consens aux relations sexuelles. " Quand le Rwanda montre l'exemple...

PG
© PG
Cette campagne publicitaire en choque plus un, et des plaintes ont déjà été déposées pour incitation à la débauche. Au Rwanda, c'est le slogan inverse qui était activé par les autorités en 2010 : " Sinigurisha ", soit " Je ne suis pas à vendre ", qui voulait dissuader les jeunes filles de sortir avec les " shuga dadis " en échange de cadeaux et d'argent, des pratiques très courantes au Rwanda, et source de transmission du virus VIH. Le texte ajoutait : " Accepter un cadeau ne veut pas dire que tu consens aux relations sexuelles. " Quand le Rwanda montre l'exemple...