Les usagers peuvent s'attendre à ce que ce retour à la normale se confirme au fil de la matinée, est-il ressorti de contacts pris vendredi auprès de différents dispatchings de la société bruxelloise de transport. Cette information a été confirmée par un porte-parole de la direction.

Le retour des véhicules de la STIB au dépôt avait été initié par la direction après l'agression mortelle d'un superviseur dépêché sur les lieux d'un accident de roulage impliquant un bus de la société, samedi dernier.

L'annonce en début de semaine de mesures de renforcement de la sécurité dans les transports en commun de la capitale, par la ministre de l'Intérieur et le ministre-président bruxellois, n'avait toutefois pas immédiatement convaincu tout le personnel de reprendre le travail.

Les explicitations complémentaires fournies ont finalement convaincu les syndicats d'encourager ceux qui ne l'avaient encore fait à reprendre la route ou le rail après les funérailles de leur collègue organisées jeudi après-midi.

Avec Belga

Les usagers peuvent s'attendre à ce que ce retour à la normale se confirme au fil de la matinée, est-il ressorti de contacts pris vendredi auprès de différents dispatchings de la société bruxelloise de transport. Cette information a été confirmée par un porte-parole de la direction. Le retour des véhicules de la STIB au dépôt avait été initié par la direction après l'agression mortelle d'un superviseur dépêché sur les lieux d'un accident de roulage impliquant un bus de la société, samedi dernier. L'annonce en début de semaine de mesures de renforcement de la sécurité dans les transports en commun de la capitale, par la ministre de l'Intérieur et le ministre-président bruxellois, n'avait toutefois pas immédiatement convaincu tout le personnel de reprendre le travail. Les explicitations complémentaires fournies ont finalement convaincu les syndicats d'encourager ceux qui ne l'avaient encore fait à reprendre la route ou le rail après les funérailles de leur collègue organisées jeudi après-midi. Avec Belga