Nombre d'"hommes blancs" sont passés par le goudron et les plumes lorsqu'ils ont affiché des financements douteux. On a parlé de honte. Mais la mémoire est souvent courte. Yvan Mayeur qui trouvait que les sans-abri de Bruxelles devaient faire mieux avec moins et lui avec plus a parlé d'un assassinat politique. D'un lynchage. C'est aussi dans ce registre-là que s'inscrit Sihame El Kaouakibi (NDLR: députée Open VLD soupçonnée de détournement de subsides publics au profit de son asbl Let'Go Urban). Mais lorsqu'on est en faute, on l'est [...]
...

Nombre d'"hommes blancs" sont passés par le goudron et les plumes lorsqu'ils ont affiché des financements douteux. On a parlé de honte. Mais la mémoire est souvent courte. Yvan Mayeur qui trouvait que les sans-abri de Bruxelles devaient faire mieux avec moins et lui avec plus a parlé d'un assassinat politique. D'un lynchage. C'est aussi dans ce registre-là que s'inscrit Sihame El Kaouakibi (NDLR: députée Open VLD soupçonnée de détournement de subsides publics au profit de son asbl Let'Go Urban). Mais lorsqu'on est en faute, on l'est [...] Si l'indignation paraît plus forte qu'avec Mayeur and co., c'est peut-être parce que la déception de certains est plus grande. Ou la surprise. Sihame El Kaouakibi est discréditée pour un abus présumé de subsides au détriment de jeunes défavorisés. Elle, la jeune iconoclaste de Boom. La Beyoncé bleue qui devait donner un vigoureux tour au carrousel politique rouillé. Elle contestait la particratie. Ils ne la dompteraient pas [...] Ce qui se passe dépasse Sihame El Kaouakibi. Dépasse une femme aux racines exotiques. Dépasse même l'Open VLD qui lui a indiqué la sortie afin de préserver le parti de prochains dégâts. Les conséquences politiques sont énormes. [...] Il ne semble exister aucune autorité qui n'ait versé de subsides à Sihame El Kaouakibi. Un remarquable silence politique règne autour d'elle. Trop de partis sont dans le bourbier. Craignent que la critique ne leur revienne comme un boomerang. C'est surtout pour cela que Sihame El Kaouakibi n'est pas plus durement attaquée qu'un bourgmestre socialiste "blanc" de Bruxelles. Le titre est de la rédaction.