L'ensemble des indicateurs de l'évolution de l'épidémie poursuivent leur baisse. Ainsi, du 20 au 26 novembre, 2.390 contaminations au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour (-37%) et une moyenne de 133 morts était déplorée chaque jour (-23).
...

L'ensemble des indicateurs de l'évolution de l'épidémie poursuivent leur baisse. Ainsi, du 20 au 26 novembre, 2.390 contaminations au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour (-37%) et une moyenne de 133 morts était déplorée chaque jour (-23).Entre le 20 le 26 novembre, le taux de positivitéest passé à 10,4%. Depuis lundi dernier, la stratégie de testing a changé. Les personnes asymptomatiques, qui ont été en contact avec un cas positif de Covid-19, ainsi que les voyageurs qui reviennent en Belgique après un voyage en zone rouge, pourront en effet à nouveau se faire tester.La carte ci-dessous indique le nombre d'infections pour 100.000 habitants par commune au cours des deux dernières semaines: plus il y a d'infections enregistrées, plus la couleur de la commune vire vers le rouge foncé. Il ne s'agit pas du nombre de cas mais de l'incidence. L'incidence prend en compte la population dans son calcul.Depuis début septembre, l'institut fédéral de santé Sciensano diffuse l'incidence sur les 14 derniers jours. Un chiffre de 1 000 signifie par exemple que 1 % de la population a été infectée au cours des 14 derniers jours. 6 communes dépassent encore le seuil des 1000 et comptent donc plus de 1% de cas positifs parmi leur population: Horebeke, Stavelot, Bertogne, Attert, Martelange, Kruisem. Elles étaient encore 12 vendredi dernier.Fin de la semaine dernière, le seuil d'alerte le plus élevé du Centre européen de contrôle des maladies (ECDC) a été adapté. Il est passé de 240 à 960. En Belgique, 7 des 581 communes dépassent le nouveau seuil d'alerte européen. 116 se situent en dessous de l'ancien seuil d'alerte qui est 240. Une seule commune ne comptabiliseaucun cas de coronavirus dans sa commune. Il s'agit d'Herstappe.