Au cabinet du secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Sammy Mahdi, on indique jeudi que l'installation de cette "zone neutre" a "prouvé son utilité", contribuant à mettre un terme à la grève de la faim de plus de 400 personnes en situation irrégulière sur le territoire belge. Le but était de les informer sur les procédures et de les accompagner dans leur dossier individuel. "Après concertation cette semaine avec les représentants des grévistes de la faim et l'Office des Etrangers, ceux-ci ont indiqué qu'il n'était pas nécessaire de garder la zone neutre ouverte", affirme le cabinet Mahdi.

L'annonce d'une zone neutre destinée à faciliter l'introduction de demandes de régularisation de la part des ex-grévistes avait créé un certain chaos. Des personnes sans-papiers de tout le pays s'étaient précipitées vers le centre de Bruxelles, des rumeurs ayant circulé sur des possibilités de régularisation.

Au cabinet du secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Sammy Mahdi, on indique jeudi que l'installation de cette "zone neutre" a "prouvé son utilité", contribuant à mettre un terme à la grève de la faim de plus de 400 personnes en situation irrégulière sur le territoire belge. Le but était de les informer sur les procédures et de les accompagner dans leur dossier individuel. "Après concertation cette semaine avec les représentants des grévistes de la faim et l'Office des Etrangers, ceux-ci ont indiqué qu'il n'était pas nécessaire de garder la zone neutre ouverte", affirme le cabinet Mahdi. L'annonce d'une zone neutre destinée à faciliter l'introduction de demandes de régularisation de la part des ex-grévistes avait créé un certain chaos. Des personnes sans-papiers de tout le pays s'étaient précipitées vers le centre de Bruxelles, des rumeurs ayant circulé sur des possibilités de régularisation.