Cette annonce ministérielle fait suite à la sortie du film documentaire "Saint-Nicolas est socialiste" et à une récente saillie de l'opposition dans la presse locale sur les dysfonctionnements - manque de transparence et abus de pouvoir en tête - mis en lumière par le...

Cette annonce ministérielle fait suite à la sortie du film documentaire "Saint-Nicolas est socialiste" et à une récente saillie de l'opposition dans la presse locale sur les dysfonctionnements - manque de transparence et abus de pouvoir en tête - mis en lumière par le film. Pierre-Yves Dermagne répondait ce mardi en Commission du Logement et des Pouvoirs locaux aux questions des députés wallons Olivier Biérin (Ecolo), Benoît Dispa (CDH) et John Beugnies (PTB) sur l'attitude qu'il comptait adopter face à ces dysfonctionnements à répétition.Réalisé par le journaliste et collaborateur du Vif David Leloup, "Saint-Nicolas est socialiste" suit deux conseillers communaux de l'opposition qui tentent, vaille que vaille, de contrôler et obtenir un peu de transparence de l'exécutif de cette commune à majorité absolue socialiste depuis plus d'un siècle. Non respect du Code de la démocratie locale, abus de pouvoir multiples et opacité administrative sont leur lot quotidien, ce qui les empêche de facto d'exercer le mandat pour lequel ils ont été élus démocratiquement.L'avant-première du film "Saint-Nicolas est socialiste" a lieu ce mardi soir à Liège, avant une sortie nationale prévue le 11 novembre. Un site internet détaillant les différents dysfonctionnements épinglés notamment dans le documentaire accompagnera le film à sa sortie.