Selon le président des socialistes flamands, le gouvernement fédéral - MR et NV-A en tête - a tout fait depuis le début pour saboter le développement d'énergies alternatives. "La gestion du cabinet Marghem était dans les mains d'Eletrabel", a-t-il ainsi déclaré dans l'émission De Ochtend sur la VRT-radio.

Tous les débats au parlement sont restés lettre morte pendant que la facture d'électricité augmentait de 300 euros, un montant auquel pourrait s'ajouter 100 euros supplémentaires l'an prochain, a poursuivi John Crombez pour qui il est urgent de prévoir un plan d'investissements. Celui-ci permettrait notamment que l'argent de la réserve nucléaire, qu'Electrabel utilise actuellement pour ses propres investissements, soit utilisé pour construire de nouvelles centrales à gaz.