Ces auditions, qui concerneront les responsables des évaluations militaire et sur les "retours sociétaux" liés à ces achats - 34 nouveaux avions de combat, 477 blindés et des drones potentiellement armés - ainsi que l'Inspecteur des Finances, qui a donné son aval à ces programmes, a-t-on précisé de même source.

Elles se tiendront mercredi à 14h00 devant les commissions réunies de la Défense et de l'Economie, selon des sources parlementaires. Il est vraisemblable que l'opposition ne se contente pas des responsables militaires et de l'Inspection des Finances et réclame d'entendre également les ministres compétents.

"Transparence totale envers le parlement"

Les auditions doivent permettre aux personnes qui ont mené ces procédures "pour l'ensemble des programmes de venir" les expliquer aux députés, selon le gouvernement. Le Premier ministre souhaite la "transparence totale envers le parlement", a-t-on ajouté. M. Michel s'est déjà exprimé mardi matin sur le marché du remplacement des chasseurs F-16 en commission de l'Intérieur de la Chambre.

Il a affirmé qu'aucune n'avait été prise par son gouvernement sur le choix du futur avion de combat de l'armée belge, tout en précisant que l'agence étatique américaine qui propose le chasseur furtif F-35 Lightning II à la Belgique avait prolongé son offre jusqu'au 29 octobre (soit lundi prochain).

Ces auditions, qui concerneront les responsables des évaluations militaire et sur les "retours sociétaux" liés à ces achats - 34 nouveaux avions de combat, 477 blindés et des drones potentiellement armés - ainsi que l'Inspecteur des Finances, qui a donné son aval à ces programmes, a-t-on précisé de même source. Elles se tiendront mercredi à 14h00 devant les commissions réunies de la Défense et de l'Economie, selon des sources parlementaires. Il est vraisemblable que l'opposition ne se contente pas des responsables militaires et de l'Inspection des Finances et réclame d'entendre également les ministres compétents. Les auditions doivent permettre aux personnes qui ont mené ces procédures "pour l'ensemble des programmes de venir" les expliquer aux députés, selon le gouvernement. Le Premier ministre souhaite la "transparence totale envers le parlement", a-t-on ajouté. M. Michel s'est déjà exprimé mardi matin sur le marché du remplacement des chasseurs F-16 en commission de l'Intérieur de la Chambre. Il a affirmé qu'aucune n'avait été prise par son gouvernement sur le choix du futur avion de combat de l'armée belge, tout en précisant que l'agence étatique américaine qui propose le chasseur furtif F-35 Lightning II à la Belgique avait prolongé son offre jusqu'au 29 octobre (soit lundi prochain).