Quand Sophie Wilmès était au "Seize" par Vadot

Sophie Wilmès a passé onze mois au 16, rue de la Loi. D'abord comme Première ministre en affaires courantes - à la suite du départ de Charles Michel pour le Conseil européen - en attendant la formation d'un gouvernement de plein exercice. Mais les partis ne parvenant pas à se mettre d'accord, c'est elle qui a dû gérer la crise du coronavirus, le confinement, la "haie du déshonneur" des personnels soignants, la question des masques, la pression des experts, avant d'être aux premières loges pour assister aux profonds tiraillements au sein des partis politiques, notamment le sien, où son bouillant président Georges-Louis Bouchez s'est montré souvent ingérable. Retour sur une période courte mais dense, qui restera dans l'histoire.

Quand Sophie Wilmès était au "Seize" par Vadot
19 mars 2020 : L'arrivée du coronavirus et du confinement. © Vadot

Sophie Wilmès au "Seize" © Vadot

26 mars 2020 : Sophie Wilmès est très populaire.

Sophie Wilmès au "Seize" © Vadot

9 avril 2020 : Wilmès et De Block, les deux visages politiques de la crise sanitaire.

Sophie Wilmès au "Seize" © Vadot

23 avril 2020 : La cote de popularité de la Première ministre commence à baisser.

Sophie Wilmès au "Seize" © Vadot

14 mai 2020 : Conseil de sécurité dédié aux mesures de déconfinement.

Sophie Wilmès au "Seize" © Vadot

24 septembre 2020 : Georges-Louis Bouchez fait capoter les négociations politiques, avant d'opérer une courbe rentrante.