Elle sera versée avant le 31 décembre. Un montant adapté est prévu pour les personnes exerçant à temps partiel. Le chèque de consommation de 300 euros a lui, été élargi à l'ensemble du personnel soignant fédéral.

Cette prime d'encouragement s'ajoute à l'accord conclu avec les partenaires sociaux il y a quelques semaines de cela et qui prévoit des investissements structurels et durables dans des salaires plus élevés et de meilleures conditions de travail pour l'ensemble du personnel soignant, rappelle le ministre. "Tous ces hommes et ces femmes dans nos hôpitaux méritent cette prime d'encouragement pour les efforts exceptionnels qu'ils fournissent. Non pas parce qu'ils le demandent, mais bien parce qu'ils le méritent du fait que pour la deuxième fois, ce sont eux qui tiennent notre pays debout", affirme-t-il, cité dans un communiqué.

Le gouvernement a par ailleurs décidé d'élargir le chèque de consommation de 300 euros à l'ensemble du personnel soignant fédéral. Il pourra être dépensé jusque fin 2021 dans les secteurs de la culture, du sport, de l'horeca et du commerce de détail.

"Un premier pas", salue le Setca

La prime d'encouragement de 985 euros brut décidée par le gouvernement fédéral en faveur du personnel hospitalier est une "excellente nouvelle" et marque "un premier pas vers une reconnaissance du travail fourni", a salué le Setca. Le syndicat socialiste se réjouit également que le gouvernement fédéral ait décidé d'élargir à l'ensemble du personnel soignant fédéral le chèque de consommation de 300 euros.

Le Secta estime toutefois que "les combats sont loin d'être terminés." Pour les secteurs fédéraux, "il est très urgent de transformer les promesses en réalité sur le terrain", juge le syndicat. "Des moyens financiers importants (un milliard d'euros) sont mis à la disposition des interlocuteurs sociaux pour concrétiser de bons accords pour les travailleurs: de meilleurs salaires, plus de bras, de la formation, rendre le travail soutenable en diminuant l'intensité du travail, améliorer la gestion de la fin de carrière et attirer de futurs collègues", rappelle encore le Setca, qui affirme qu'il veillera "à ce que tous les travailleurs du secteur de la santé en bénéficient (hôpitaux, soins à domiciles, maisons médicales...)".

CNE: "une très bonne nouvelle, mais..."

La prime d'encouragement de 985 euros brut décidée par le gouvernement fédéral en faveur du personnel hospitalier est une "très bonne nouvelle" car elle répond à une volonté sur le terrain de "voir quelque chose tout de suite", a salué à son tour samedi la CNE. "Mais nous osons espérer que l'esprit constructif et ouvert qui a prévalu dans la concertation sur cette prime, pourra également être présent en ce qui concerne les discussions sur la loi 'délégation des actes infirmiers', mais surtout sur l'exécution ambitieuse de l'accord social du 07 juillet", poursuit le syndicat chrétien, qui rappelle que la loi permettant la délégation d'actes infirmiers a été reçue comme une "gifle" par le personnel de santé.

La CNE regrette en outre que la prime d'encouragement ne soit pas généralisée à tous les secteurs de santé fédéraux (soins à domicile, maisons médicales, ...). Le syndicat chrétien interpelle aussi les entités fédérées "pour que le personnel de première ligne qui est sous leur compétence (Maisons de repos, aide à domicile, aide aux personnes handicapées, ...) puisse bénéficier des mêmes avantages."

Elle sera versée avant le 31 décembre. Un montant adapté est prévu pour les personnes exerçant à temps partiel. Le chèque de consommation de 300 euros a lui, été élargi à l'ensemble du personnel soignant fédéral.Cette prime d'encouragement s'ajoute à l'accord conclu avec les partenaires sociaux il y a quelques semaines de cela et qui prévoit des investissements structurels et durables dans des salaires plus élevés et de meilleures conditions de travail pour l'ensemble du personnel soignant, rappelle le ministre. "Tous ces hommes et ces femmes dans nos hôpitaux méritent cette prime d'encouragement pour les efforts exceptionnels qu'ils fournissent. Non pas parce qu'ils le demandent, mais bien parce qu'ils le méritent du fait que pour la deuxième fois, ce sont eux qui tiennent notre pays debout", affirme-t-il, cité dans un communiqué. Le gouvernement a par ailleurs décidé d'élargir le chèque de consommation de 300 euros à l'ensemble du personnel soignant fédéral. Il pourra être dépensé jusque fin 2021 dans les secteurs de la culture, du sport, de l'horeca et du commerce de détail. La prime d'encouragement de 985 euros brut décidée par le gouvernement fédéral en faveur du personnel hospitalier est une "très bonne nouvelle" car elle répond à une volonté sur le terrain de "voir quelque chose tout de suite", a salué à son tour samedi la CNE. "Mais nous osons espérer que l'esprit constructif et ouvert qui a prévalu dans la concertation sur cette prime, pourra également être présent en ce qui concerne les discussions sur la loi 'délégation des actes infirmiers', mais surtout sur l'exécution ambitieuse de l'accord social du 07 juillet", poursuit le syndicat chrétien, qui rappelle que la loi permettant la délégation d'actes infirmiers a été reçue comme une "gifle" par le personnel de santé. La CNE regrette en outre que la prime d'encouragement ne soit pas généralisée à tous les secteurs de santé fédéraux (soins à domicile, maisons médicales, ...). Le syndicat chrétien interpelle aussi les entités fédérées "pour que le personnel de première ligne qui est sous leur compétence (Maisons de repos, aide à domicile, aide aux personnes handicapées, ...) puisse bénéficier des mêmes avantages."