Depuis cent quatre-vingt-huit ans, des millions de Belges vivent et s'activent sous son aile protectrice, vaguement conscients qu'au-dessus de leur tête, une Constitution assure leurs droits et leurs libertés les plus précieux, des plus jeunes aux plus vieux. Bientôt le cap du bicentenaire, la santé est toujours là mais la Loi fondamentale du peuple belge peine à masquer les plis accumulés à force de retouches qui y ont semé le désordre. On ne lui a pas toujours témoigné le respect dû à son rang. La vieille dame a pris des coups, jusqu'à subir l'un ou l'autre outrage à des moments cruciaux de l'histoire, sous l'empire d'une urgence. Ainsi il y a tout juste cent ans, lorsqu'au sortir de la Grande Guerre, c'est en la snobant royalement que le suffrage universel pur et simple au profit exclusif des hommes a été introduit.
...