Les résultats livrés montrent que les personnes se déclarant musulmanes ont davantage tendance à accorder leur suffrage aux partis de gauche, principalement au Parti socialiste, mais aussi au PTB, qui récolte proportionnellement davantage de voix dans ce segment-là de l'électorat que dans les autres. De son côté, le MR est légèrement plus soutenu par les cath...

Les résultats livrés montrent que les personnes se déclarant musulmanes ont davantage tendance à accorder leur suffrage aux partis de gauche, principalement au Parti socialiste, mais aussi au PTB, qui récolte proportionnellement davantage de voix dans ce segment-là de l'électorat que dans les autres. De son côté, le MR est légèrement plus soutenu par les catholiques que par le reste de la population. Dans l'autre sens, les partis qui comptent proportionnellement le plus de catholiques dans leur électorat sont le CDH - la moitié de ses électeurs wallons et près de 40% de ses électeurs bruxellois se rattachent à cette confession - et le MR. 30% des électeurs bruxellois du PTB, et 38% de ceux du PS se déclarent musulmans, alors qu'en Wallonie seuls 8% des électeurs du PTB et du PS affichent cette appartenance religieuse, et qu'ils ne comptent que pour 9% à Bruxelles et 2,6% des électeurs écologistes à Bruxelles et en Wallonie. Intéressantes, ces données brutes n'en sont pas moins à prendre avec une certaine circonspection: religieux ou pas, les électeurs se positionnent le plus souvent pour d'autres raisons que confessionnelles (économiques, sociales, institutionnelles, environnementales, sécuritaires, etc.). Mais celles-ci peuvent à certains moments et pour certains profils prendre une importance plus élevée. Une enquête réalisée autour des élections de 2007 montrait par exemple que le degré de pratique religieuse, autrement dit l'importance que le sondé donnait à la religion dans sa vie quotidienne, pesait sur le choix électoral au fur et à mesure qu'il augmentait: plus les catholiques et les musulmans se disaient pratiquants, plus ils avaient tendance à voter CDH, par exemple. Lire aussi: Élections: tous les partis laïques ont peu à peu enterré leurs revendications historiques