La campagne de vaccination en Belgique progresse: 7,8% de la population adulte a reçu une première dose, tandis que 4% ont reçu les deux doses requises pour les vaccins actuellement administrés en Belgique (Pfizer, Moderna et AstraZeneca). Suite au feu vert européen, la Belgique devrait bientôt également disposer du vaccin Johnson & Johnson, qui s'administre en une seule dose.
...

La campagne de vaccination en Belgique progresse: 7,8% de la population adulte a reçu une première dose, tandis que 4% ont reçu les deux doses requises pour les vaccins actuellement administrés en Belgique (Pfizer, Moderna et AstraZeneca). Suite au feu vert européen, la Belgique devrait bientôt également disposer du vaccin Johnson & Johnson, qui s'administre en une seule dose. Le cap du million de doses de vaccin administrées en Belgique a été franchi cette semaine, premières et secondes doses confondues. Jusqu'à présent, 721.826 personnes ont reçu une première dose et 365.808 ont reçu les deux doses nécessaires. Si l'accent avait été mis ces dernières semaines sur la sécurisation de la deuxième dose, ralentissant l'inoculation de la première, on remarque ces dix derniers jours la tendance inverse. Que ce soit pour la première ou la deuxième dose, on note toujours des différences entre les régions. Pour rappel, les données sont enregistrées sur base du lieu de résidence et non du lieu de vaccination. Ainsi, la couverture vaccinale de la première dose chez les plus de 18 ans est de 8,8% en Flandre, 7% en Wallonie et 5% à Bruxelles. Pour la deuxième dose, la Flandre et la Wallonie ont un couverture similaire (4,2% et 4%), contre 2,3% seulement en Région bruxelloise. Au niveau des tranches d'âge, ce sont évidemment les plus de 85 ans qui ont bénéficié le plus du vaccin. 27,9% d'entre eux ont reçu la première dose, et 24,1% aussi la deuxième. Parmi la population adulte, les vaccinations des autres tranches d'âge sont assez similaires pour la première dose. Les 75-84 ans ont en revanche un taux de vaccination plus élevé pour la deuxième dose. On observe également, pour la première comme pour la deuxième dose, que les vaccinés sont en grande majorité des femmes (plus de 70% des doses reçues). Lancement de la vaccination à grande ampleur en WallonieAprès une phase de test dans sept centres, le coup d'envoi de la vaccination à grande ampleur des 65 ans et + en Wallonie sera donné lundi dans 30 centres. Cette nouvelle étape marque le début de la vaccination grand public et concerne 640.000 personnes. Le nombre de centres sera porté à 38 dès mardi puis à 40 (9 centres majeurs et 31 de proximité). Ceux-ci seront ouverts six jours sur sept de 12h00 à 15h00 par jour. "En fonction de la disponibilité des vacccins, nous pourrons toutefois élargir les horaires, le nombre de lignes et même envisager d'ouvrir le dimanche", a précisé la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale (PS). Pour vacciner au plus vite, le gouvernement wallon pourra aussi compter sur 13 antennes de proximité ouvertes en intermittence. Celle de Soignies est déjà active et les autres seront opérationnelles d'ici début avril (Comines-Warneton, Thuin, Soignies, Anthisnes, Lierneux, Spa, Limbourg, Walcourt, Philippeville, Hastière, Andenne, Gembloux et Bouillon). La Wallonie devrait alors pouvoir atteindre 200.000 vaccinations par semaine. Plus de 100.000 convocations ont été envoyées aux 65 ans et + cette semaine. Celles-ci sont délivrées par âge, de manière dégressive en commençant par les personnes les plus âgées jusqu'à celles de 65 ans. La vaccination des personnes avec comorbidités devrait elle débuter le 2 avril, une fois que l'accord de coopération sur le traitement des données aura été validé au Parlement wallon. Au nombre de 250.000, ces patients à risques sont toutefois invités à se signaler de manière volontaire auprès de leur médecin généraliste, de manière à ce que ceux-ci fassent le relais avec les cercles de médecins qui opérationnalisent les centres de vaccination. En cas de surplus de vaccins en fin de journée, ils pourront ainsi être vaccinés plus rapidement.