Le gouvernement flamand a un accord sur le Plan Energie et Climat pour la période 2021-2030. L'objectif de réduction des émissions de CO2 de 35% ne sera pas atteint, mais le gouvernement flamand est convaincu que ce ne sera que temporaire. L'une des mesures les plus frappantes du plan est de réduire la vitesse sur le ring de Bruxelles à partir de 2020, annonce De Morgen sur son site.

La Flandre misera donc sur une réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 32,6% d'ici 2030. "Ambitieux, tenable et abordable", a commenté la ministre flamande de l'Environnement, Zuhal Demir (N-VA). L'objectif initial d'une baisse de 35% a finalement été jugé impossible à atteindre à l'échéance convenue. Le gouvernement n'y renonce toutefois que temporairement, a assuré le ministre-président, Jan Jambon (N-VA).

Grâce à des innovations, de nouvelles mesures européennes et fédérales ainsi que les gains de l'économie circulaire, l'écart devrait pouvoir être comblé, espère l'exécutif flamand.

Le gouvernement flamand a un accord sur le Plan Energie et Climat pour la période 2021-2030. L'objectif de réduction des émissions de CO2 de 35% ne sera pas atteint, mais le gouvernement flamand est convaincu que ce ne sera que temporaire. L'une des mesures les plus frappantes du plan est de réduire la vitesse sur le ring de Bruxelles à partir de 2020, annonce De Morgen sur son site.La Flandre misera donc sur une réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 32,6% d'ici 2030. "Ambitieux, tenable et abordable", a commenté la ministre flamande de l'Environnement, Zuhal Demir (N-VA). L'objectif initial d'une baisse de 35% a finalement été jugé impossible à atteindre à l'échéance convenue. Le gouvernement n'y renonce toutefois que temporairement, a assuré le ministre-président, Jan Jambon (N-VA). Grâce à des innovations, de nouvelles mesures européennes et fédérales ainsi que les gains de l'économie circulaire, l'écart devrait pouvoir être comblé, espère l'exécutif flamand.