Le nationaliste flamand indique cependant d'emblée être content que le Wallon ait abordé deux points cruciaux selon lui: la nécessité de discuter et celle d'envisager une réforme de l'Etat.

Pour le reste, Peter De Roover ne veut pas trop s'exprimer: "on a davantage gâché que créé des opportunités, avec des déclarations à la presse".

Faire discuter les plus grands partis des deux groupes linguistiques est un pas nécessaire, estime-t-il. Mais "être prêt à parler, ce n'est qu'un début", tempère Peter De Roover.

Il note aussi que Paul Magnette a évoqué la possibilité d'une réforme de l'Etat. Le président du PS a en effet estimé sur le plateau de la chaîne de télévision LN24 qu'on "voit bien que l'Etat ne fonctionne plus aujourd'hui, le découpage des compétences est d'une complexité hallucinante", plaidant pour un "découpage clair".

"Je pense que tout le monde a vu ces derniers temps que notre structure de l'Etat est mal faite. La crise du coronavirus l'a douloureusement illustré. Peut-être qu'entre-temps certaines portes se sont ouvertes", indique Peter De Roover mercredi.

Le nationaliste flamand indique cependant d'emblée être content que le Wallon ait abordé deux points cruciaux selon lui: la nécessité de discuter et celle d'envisager une réforme de l'Etat. Pour le reste, Peter De Roover ne veut pas trop s'exprimer: "on a davantage gâché que créé des opportunités, avec des déclarations à la presse". Faire discuter les plus grands partis des deux groupes linguistiques est un pas nécessaire, estime-t-il. Mais "être prêt à parler, ce n'est qu'un début", tempère Peter De Roover. Il note aussi que Paul Magnette a évoqué la possibilité d'une réforme de l'Etat. Le président du PS a en effet estimé sur le plateau de la chaîne de télévision LN24 qu'on "voit bien que l'Etat ne fonctionne plus aujourd'hui, le découpage des compétences est d'une complexité hallucinante", plaidant pour un "découpage clair". "Je pense que tout le monde a vu ces derniers temps que notre structure de l'Etat est mal faite. La crise du coronavirus l'a douloureusement illustré. Peut-être qu'entre-temps certaines portes se sont ouvertes", indique Peter De Roover mercredi.