Plus d'un million et demi de Belges ont déjà reçu une dose de rappel du vaccin contre le Covid. Dans les prochains mois, tous les Belges de plus de 18 ans seront amenés à la recevoir. Les ministres de la Santé ont en effet décidé d'envoyer une invitation pour une dose de rappel à tous les vaccinés, six mois après la seconde dose pour les vaccins Moderna et BioNTech-Pfizer, quatre mois après la seconde dose pour AstraZeneca, et deux mois après l'unique dose pour le produit de Johnson&Johnson. La dose de rappel concerne plus de 8 millions de personnes.

Quand est-ce que je peux recevoir ma troisième dose ?

Les personnes de plus de 65 ans, le personnel soignant et les personnes immuno-déprimés ont déjà reçu leur convocation. Pour le reste de la population, les invitations devraient commencer à être envoyées dès le début du mois de décembre, et en Wallonie "on espère les avoir toutes envoyées, pour les publics éligibles, d'ici la fin mars", indique Stéphanie Wilmet, porte-parole de Christie Morreale.

Les responsables de la taskforce vaccination ont souligné que le pays disposait de suffisamment de vaccins pour proposer une dose de "booster" aux Belges qui le souhaitent. "Nous avons 5 millions de doses au moins à l'heure actuelle, et nous en attendons des livraisons mensuelles en 2022", a précisé ce mardi Sabine Stordeur.

Avec quel vaccin ?

Peu importe le vaccin administré en première vaccination, les doses de rappel n'utilisent que deux produits : le vaccin de BioNTech-Pfizer et le vaccin Moderna. Une personne ayant été vaccinée à deux doses avec BioNTech-Pfizer peut très bien être invitée à venir booster son niveau d'immunité avec Moderna et vice-versa.

Est-ce que je vais recevoir une convocation ?

En Wallonie, les invitations seront envoyées par l'Aviq dès les prochains jours en fonction du vaccin administré, de la date de vaccination complète et de l'âge de la personne concernée. L'ordre est déterminé par 1) l'intervalle de 6 mois entre la 2e et la 3e vaccination et 2) l'âge décroissant. On commencera donc par les personnes vaccinées éligibles les plus âgées, sachant que les plus de 65 ans sont normalement déjà concernés.

Toutes les personnes vaccinées avec le vaccin Johnson & Johnson ont déjà reçu une invitation pour une dose booster, avec un vaccin à ARN messager, selon la porte-parole de la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale.

Il y a-t-il des groupes prioritaires ?

Il a été décidé ce samedi de ne pas définir de groupes prioritaires au-delà des plus de 65 ans, des immuno-déprimés et des soignants. Les ministres de l'Enseignement avaient demandé une priorité pour les enseignants, particulièrement en contact avec la maladie via les enfants, qui n'a pas été accordée.

Est-ce qu'il y a assez de doses pour tout le monde ?

Selon la taskforce vaccination, il y a suffisamment de vaccins (et de matériel de préparation et d'injection) disponibles pour la campagne de rappel. Actuellement, environ 420 000 vaccins par semaine peuvent être administrés dans notre pays. Cette capacité est suffisante pour les groupes prioritaires et pour les vaccinations de base qui sont encore administrées chaque jour (environ 25 000 premières doses par semaine et autant de deuxièmes doses). À partir de décembre, la capacité sera encore augmentée pour atteindre près de 530 000 doses par semaine (50 000 à Bruxelles, au moins 300 000 en Flandre, 170 000 en Wallonie et 3 300 en Belgique germanophine).

Entre-temps, les trois régions vont travailler à la réorganisation des antennes de vaccination. La capacité sera augmentée à partir de décembre, pour passer d'environ 420.000 vaccinations potentielles par semaine actuellement à "près de 530.000": "50.000 à Bruxelles, au moins 300.000 en Flandre, 170.000 en Wallonie et 3.300 dans Ostbelgien", selon le communiqué commun des ministres et du commissariat corona du gouvernement.

Est-ce que je dois prendre rendez-vous ? Ou puis-je me rendre directement dans un centre ?

S'il s'agit de la dose supplémentaire, vous devrez obligatoirement présenter votre invitation pour l'administration de cette dernière.

A Bruxelles, Bruvax permet de prendre rendez-vous pour la dose de rappel. Le système est ouvert à tous les résidents adultes de Bruxelles, sans liste d'attente. Lors de l'inscription, il faut tenir compte du délai obligatoire entre la dernière dose et la dose de rappel. "Cela peut être très chargé les premiers jours, mais nous aurons bientôt la même capacité qu'à la fin du mois de mai, lorsque nous étions au point le plus haut. À partir de la mi-décembre, nous aurons une capacité de 60.000 doses hebdomadaires", a indiqué ce ludni Inge Neven, la responsable Covid de la Commission communautaire commune.

En Wallonie, le système en ligne Q-Vax sera ouverte le 2 décembre. A partir de cette date, vous pourrez vous réinscrire pour bénéficier plus rapidement d'une nouvelle injection. Comme pour les deux premières doses, l'inscription sur Q-Vax permet aux inscrits de bénéficier plus rapidement d'un vaccin s'il y a des places restantes dans certains centres.

Quels centres sont encore ouverts ?

La Wallonie a décidé d'augmenter le nombre de lieux de vaccination pour l'administration de la troisième dose. Le dispositif de vaccination par les médecins généralistes qui le souhaitent restera par ailleurs d'application. A Bruxelles, les lieux de vaccination se trouvent directement sur le site coronavirus.brussels.

Suite de l'article après la carte.

Cette carte indique les centres de vaccination. Des antennes de vaccination sont également prévues à des dates et heures spécifiques. Vous pouvez les trouver ici.

En Wallonie, Compte tenu de la situation changeante, certains horaires et conditions d'accessibilité des centres de vaccination peuvent être amenés à changer.

Plus d'un million et demi de Belges ont déjà reçu une dose de rappel du vaccin contre le Covid. Dans les prochains mois, tous les Belges de plus de 18 ans seront amenés à la recevoir. Les ministres de la Santé ont en effet décidé d'envoyer une invitation pour une dose de rappel à tous les vaccinés, six mois après la seconde dose pour les vaccins Moderna et BioNTech-Pfizer, quatre mois après la seconde dose pour AstraZeneca, et deux mois après l'unique dose pour le produit de Johnson&Johnson. La dose de rappel concerne plus de 8 millions de personnes.Les personnes de plus de 65 ans, le personnel soignant et les personnes immuno-déprimés ont déjà reçu leur convocation. Pour le reste de la population, les invitations devraient commencer à être envoyées dès le début du mois de décembre, et en Wallonie "on espère les avoir toutes envoyées, pour les publics éligibles, d'ici la fin mars", indique Stéphanie Wilmet, porte-parole de Christie Morreale.Les responsables de la taskforce vaccination ont souligné que le pays disposait de suffisamment de vaccins pour proposer une dose de "booster" aux Belges qui le souhaitent. "Nous avons 5 millions de doses au moins à l'heure actuelle, et nous en attendons des livraisons mensuelles en 2022", a précisé ce mardi Sabine Stordeur.Peu importe le vaccin administré en première vaccination, les doses de rappel n'utilisent que deux produits : le vaccin de BioNTech-Pfizer et le vaccin Moderna. Une personne ayant été vaccinée à deux doses avec BioNTech-Pfizer peut très bien être invitée à venir booster son niveau d'immunité avec Moderna et vice-versa. En Wallonie, les invitations seront envoyées par l'Aviq dès les prochains jours en fonction du vaccin administré, de la date de vaccination complète et de l'âge de la personne concernée. L'ordre est déterminé par 1) l'intervalle de 6 mois entre la 2e et la 3e vaccination et 2) l'âge décroissant. On commencera donc par les personnes vaccinées éligibles les plus âgées, sachant que les plus de 65 ans sont normalement déjà concernés. Toutes les personnes vaccinées avec le vaccin Johnson & Johnson ont déjà reçu une invitation pour une dose booster, avec un vaccin à ARN messager, selon la porte-parole de la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale. Il a été décidé ce samedi de ne pas définir de groupes prioritaires au-delà des plus de 65 ans, des immuno-déprimés et des soignants. Les ministres de l'Enseignement avaient demandé une priorité pour les enseignants, particulièrement en contact avec la maladie via les enfants, qui n'a pas été accordée. Selon la taskforce vaccination, il y a suffisamment de vaccins (et de matériel de préparation et d'injection) disponibles pour la campagne de rappel. Actuellement, environ 420 000 vaccins par semaine peuvent être administrés dans notre pays. Cette capacité est suffisante pour les groupes prioritaires et pour les vaccinations de base qui sont encore administrées chaque jour (environ 25 000 premières doses par semaine et autant de deuxièmes doses). À partir de décembre, la capacité sera encore augmentée pour atteindre près de 530 000 doses par semaine (50 000 à Bruxelles, au moins 300 000 en Flandre, 170 000 en Wallonie et 3 300 en Belgique germanophine). Entre-temps, les trois régions vont travailler à la réorganisation des antennes de vaccination. La capacité sera augmentée à partir de décembre, pour passer d'environ 420.000 vaccinations potentielles par semaine actuellement à "près de 530.000": "50.000 à Bruxelles, au moins 300.000 en Flandre, 170.000 en Wallonie et 3.300 dans Ostbelgien", selon le communiqué commun des ministres et du commissariat corona du gouvernement.Est-ce que je dois prendre rendez-vous ? Ou puis-je me rendre directement dans un centre ?S'il s'agit de la dose supplémentaire, vous devrez obligatoirement présenter votre invitation pour l'administration de cette dernière.A Bruxelles, Bruvax permet de prendre rendez-vous pour la dose de rappel. Le système est ouvert à tous les résidents adultes de Bruxelles, sans liste d'attente. Lors de l'inscription, il faut tenir compte du délai obligatoire entre la dernière dose et la dose de rappel. "Cela peut être très chargé les premiers jours, mais nous aurons bientôt la même capacité qu'à la fin du mois de mai, lorsque nous étions au point le plus haut. À partir de la mi-décembre, nous aurons une capacité de 60.000 doses hebdomadaires", a indiqué ce ludni Inge Neven, la responsable Covid de la Commission communautaire commune.En Wallonie, le système en ligne Q-Vax sera ouverte le 2 décembre. A partir de cette date, vous pourrez vous réinscrire pour bénéficier plus rapidement d'une nouvelle injection. Comme pour les deux premières doses, l'inscription sur Q-Vax permet aux inscrits de bénéficier plus rapidement d'un vaccin s'il y a des places restantes dans certains centres. La Wallonie a décidé d'augmenter le nombre de lieux de vaccination pour l'administration de la troisième dose. Le dispositif de vaccination par les médecins généralistes qui le souhaitent restera par ailleurs d'application. A Bruxelles, les lieux de vaccination se trouvent directement sur le site coronavirus.brussels.Suite de l'article après la carte.Cette carte indique les centres de vaccination. Des antennes de vaccination sont également prévues à des dates et heures spécifiques. Vous pouvez les trouver ici.En Wallonie, Compte tenu de la situation changeante, certains horaires et conditions d'accessibilité des centres de vaccination peuvent être amenés à changer.