M. De Smet était le deuxième président de parti à être reçu en audience mercredi, dernier jour de consultations du Roi Philippe à la suite de la démission du chargé de mission royale Koen Geens (CD&V) vendredi dernier.

A son arrivée au Palais, il a rappelé qu'il n'y qu'un seul parti (la N-VA, ndlr) "qui souhaite faire de l'institutionnel maintenant". "Les autres sont d'accord d'entamer quelque chose en 2024, pas sur une base identitaire ou nationaliste, mais sur la manière de mieux faire fonctionner notre Etat."

François De Smet a aussi appelé à en revenir "au principes de base de la démocratie parlementaire": "Un députe ne représente pas juste ses électeurs, il représente toute la nation. Il faut arrêter de considérer qu'il faut absolument dans toutes situations des doubles ou des triples majorités."

Ce mercredi, le Roi recevra ensuite le président CD&V Joachim Coens à 15h00 et la présidente de l'Open Vld Gwendolyn Rutten à 16h00. Il avait reçu le président Paul Magnette en début de matinée.

Vendredi dernier, Koen Geens avait jeté l'éponge à la suite de déclarations de Paul Magnette, réitérant le refus du PS de monter dans une coalition gouvernementale avec la N-VA. Le Roi avait accepté sa démission. Il a ouvert depuis lundi un tour de consultations des présidents des partis susceptibles de participer à la formation d'un gouvernement fédéral.

M. De Smet était le deuxième président de parti à être reçu en audience mercredi, dernier jour de consultations du Roi Philippe à la suite de la démission du chargé de mission royale Koen Geens (CD&V) vendredi dernier. A son arrivée au Palais, il a rappelé qu'il n'y qu'un seul parti (la N-VA, ndlr) "qui souhaite faire de l'institutionnel maintenant". "Les autres sont d'accord d'entamer quelque chose en 2024, pas sur une base identitaire ou nationaliste, mais sur la manière de mieux faire fonctionner notre Etat." François De Smet a aussi appelé à en revenir "au principes de base de la démocratie parlementaire": "Un députe ne représente pas juste ses électeurs, il représente toute la nation. Il faut arrêter de considérer qu'il faut absolument dans toutes situations des doubles ou des triples majorités." Ce mercredi, le Roi recevra ensuite le président CD&V Joachim Coens à 15h00 et la présidente de l'Open Vld Gwendolyn Rutten à 16h00. Il avait reçu le président Paul Magnette en début de matinée. Vendredi dernier, Koen Geens avait jeté l'éponge à la suite de déclarations de Paul Magnette, réitérant le refus du PS de monter dans une coalition gouvernementale avec la N-VA. Le Roi avait accepté sa démission. Il a ouvert depuis lundi un tour de consultations des présidents des partis susceptibles de participer à la formation d'un gouvernement fédéral.