Un problème avec le propriétaire de son ancien appartement semble être à la base de l'incident. Il y a quelques mois, Anderlecht a résilié le contrat de location de l'appartement où le joueur résidait. Pour des raisons inconnues, le propriétaire s'est rendu à la commune et a demandé l'annulation de la domiciliation de son ancien locataire. L'Office des étrangers continuait cependant d'envoyer ses courriers à cette adresse et les permis de travail et de séjour d'Ognjen Vranjes n'ont dès lors pas été mis à jour. Vranjes a été libéré mardi dans le courant de la matinée, quand Fedasil a obtenu suffisamment d'informations sur la légalité de son séjour.

Un problème avec le propriétaire de son ancien appartement semble être à la base de l'incident. Il y a quelques mois, Anderlecht a résilié le contrat de location de l'appartement où le joueur résidait. Pour des raisons inconnues, le propriétaire s'est rendu à la commune et a demandé l'annulation de la domiciliation de son ancien locataire. L'Office des étrangers continuait cependant d'envoyer ses courriers à cette adresse et les permis de travail et de séjour d'Ognjen Vranjes n'ont dès lors pas été mis à jour. Vranjes a été libéré mardi dans le courant de la matinée, quand Fedasil a obtenu suffisamment d'informations sur la légalité de son séjour.