Entre le 1er janvier et le 31 mars, les membres du personnel soignant devront attester soit du vaccin contre la Covid-19, soit avoir passé un test PCR dans un délai de 72 heures. Ceux qui ne rentreraient pas dans ces conditions bénéficieront du chômage temporaire corona.

Dès le 1er avril, l'obligation s'appliquera pleinement. Le personnel qui ne serait pas vacciné sera dès lors licencié de plein droit et bénéficiera du chômage classique avec maintien de l'ancienneté et des droits.

Le texte doit passer au conseil des ministres vendredi et être soumis au Conseil d'État.

Entre le 1er janvier et le 31 mars, les membres du personnel soignant devront attester soit du vaccin contre la Covid-19, soit avoir passé un test PCR dans un délai de 72 heures. Ceux qui ne rentreraient pas dans ces conditions bénéficieront du chômage temporaire corona. Dès le 1er avril, l'obligation s'appliquera pleinement. Le personnel qui ne serait pas vacciné sera dès lors licencié de plein droit et bénéficiera du chômage classique avec maintien de l'ancienneté et des droits. Le texte doit passer au conseil des ministres vendredi et être soumis au Conseil d'État.