La bulle des contacts privés désormais autorisés passe de 10 à 15 personnes par individu et par semaine.

Une série d'activités peuvent également reprendre, sous conditions.

Ainsi, les piscines sont autorisées à rouvrir leurs portes, de même que les salles de spectacles et de cinéma, les salles de jeux de hasard, les salles de fêtes et de réceptions (limitées à 50 personnes jusque fin juillet, et 100 personnes à partir d'août), les parcs d'attractions, les plaines de jeux couvertes, les centres de bien-être et les saunas.

Nombre de ces établissements fonctionneront toutefois avec un système de réservation, et pour un créneau horaire bien précis. Les personnes intéressées sont donc invitées à s'informer préalablement.

Dans les casinos, un seul joueur sera autorisé par machine à sous, qui devront être séparées par 1,5 mètre de distance au moins, ou à défaut une plaque en plexiglass. Les tables de jeux, jetons et autres cartes devront être suffisamment désinfectées. Ces établissements devront fermer à 1h00.

Les jacuzzis et les hammams ne pourront quant à eux rouvrir que pour des soins privatisés.

Les marchés bénéficieront eux aussi de cet assouplissement, avec la levée de l'interdiction de dépasser les 50 étals.

L'obligation de faire ses courses seul ainsi que la limite de temps seront également supprimés dans les magasins où le port du masque ne sera finalement pas obligatoire. La question avait divisé les experts, qui y semblaient favorables, et le monde politique.

Les événements culturels peuvent également reprendre en présence d'un public, mais limité à 200 personnes en intérieur, et à 400 en extérieur en juillet, à condition que les règles de sécurité soient respectées.

Après la polémique provoquée par la tenue d'une manifestation Black Lives Matter à Bruxelles, la phase 4 du déconfinement autorise les manifestations. Pour autant qu'elles soient statiques et que les distances de sécurité soient respectées. Ce seuil de 400 personnes vaut aussi pour les foires.

Le plafond pour les mariages, les funérailles, les crémations passe de 100 à 200 personnes maximum jusque fin juillet. On devrait passer à un seuil de 400 personnes dès le 1er août.

Par contre, pas de changement pour les boîtes de nuit. Celles-ci garderont leurs portes closes jusqu'au 31 août. L'heure de fermeture de l'horeca - fixée à 1h00 du matin depuis début juin - n'est pas modifiée.

La bulle des contacts privés désormais autorisés passe de 10 à 15 personnes par individu et par semaine. Une série d'activités peuvent également reprendre, sous conditions. Ainsi, les piscines sont autorisées à rouvrir leurs portes, de même que les salles de spectacles et de cinéma, les salles de jeux de hasard, les salles de fêtes et de réceptions (limitées à 50 personnes jusque fin juillet, et 100 personnes à partir d'août), les parcs d'attractions, les plaines de jeux couvertes, les centres de bien-être et les saunas. Nombre de ces établissements fonctionneront toutefois avec un système de réservation, et pour un créneau horaire bien précis. Les personnes intéressées sont donc invitées à s'informer préalablement. Dans les casinos, un seul joueur sera autorisé par machine à sous, qui devront être séparées par 1,5 mètre de distance au moins, ou à défaut une plaque en plexiglass. Les tables de jeux, jetons et autres cartes devront être suffisamment désinfectées. Ces établissements devront fermer à 1h00. Les jacuzzis et les hammams ne pourront quant à eux rouvrir que pour des soins privatisés. Les marchés bénéficieront eux aussi de cet assouplissement, avec la levée de l'interdiction de dépasser les 50 étals. L'obligation de faire ses courses seul ainsi que la limite de temps seront également supprimés dans les magasins où le port du masque ne sera finalement pas obligatoire. La question avait divisé les experts, qui y semblaient favorables, et le monde politique. Les événements culturels peuvent également reprendre en présence d'un public, mais limité à 200 personnes en intérieur, et à 400 en extérieur en juillet, à condition que les règles de sécurité soient respectées. Après la polémique provoquée par la tenue d'une manifestation Black Lives Matter à Bruxelles, la phase 4 du déconfinement autorise les manifestations. Pour autant qu'elles soient statiques et que les distances de sécurité soient respectées. Ce seuil de 400 personnes vaut aussi pour les foires. Le plafond pour les mariages, les funérailles, les crémations passe de 100 à 200 personnes maximum jusque fin juillet. On devrait passer à un seuil de 400 personnes dès le 1er août. Par contre, pas de changement pour les boîtes de nuit. Celles-ci garderont leurs portes closes jusqu'au 31 août. L'heure de fermeture de l'horeca - fixée à 1h00 du matin depuis début juin - n'est pas modifiée.