La Région s'était également portée partice civile à la mi-novembre, a-t-il rappelé.

"La Justice fait son travail en toute indépendance. Aujourd'hui, au-delà des suites judiciaires, il importe surtout de se soucier du sort des travailleurs des sociétés concernées", a ajouté le ministre.

"Je n'ai pas pour habitude de me réjouir que quelqu'un soit inculpé", avait pour sa part déclaré Pierre-Yves Dermagne, actuel ministre fédéral de l'Economie et prédécesseur de Christophe Collignon à la Région, interrogé sur Bel RTL à propos du mandat d'arrêt émis, jeudi soir, dans le cadre du dossier Nethys à l'encontre de François Fornieri, l'homme d'affaires liégeois fondateur de Mithra. "J'ai fait ce que je devais faire à l'époque et j'ai transmis à la justice les dossiers qui me semblaient pouvoir être des infractions pénales", avait-il indiqué.

La Région s'était également portée partice civile à la mi-novembre, a-t-il rappelé. "La Justice fait son travail en toute indépendance. Aujourd'hui, au-delà des suites judiciaires, il importe surtout de se soucier du sort des travailleurs des sociétés concernées", a ajouté le ministre. "Je n'ai pas pour habitude de me réjouir que quelqu'un soit inculpé", avait pour sa part déclaré Pierre-Yves Dermagne, actuel ministre fédéral de l'Economie et prédécesseur de Christophe Collignon à la Région, interrogé sur Bel RTL à propos du mandat d'arrêt émis, jeudi soir, dans le cadre du dossier Nethys à l'encontre de François Fornieri, l'homme d'affaires liégeois fondateur de Mithra. "J'ai fait ce que je devais faire à l'époque et j'ai transmis à la justice les dossiers qui me semblaient pouvoir être des infractions pénales", avait-il indiqué.