Le comte Lippens ne mache pas ses mots dans son interview accordée à Sudpresse. "Bon, les gens rentrent dans notre pays. Soit ils ont la permission de rester, ils sont en règle. Soit, ils sont illégaux. Alors, avec eux, qu'on fasse un camp comme à Guantanamo. Sans les torturer. Et qu'on les envoie dans leur pays!"

En ponctuant cette réflexion de calculs savants: "Il y a 3 millions de musulmans qui veulent arriver en Europe. Supposons qu'ils aient trois enfants. Ils seront 20 millions de plus dans 20 ans puis, un jour, ils seront 100 millions."

Et de conclure "Heureusement qu'on a la N-VA. Avec les socialistes, on aurait 80.000 illégaux de plus. Et ils auraient reçu leur carte de séjour et ils pourraient voter aux prochaines élections!"

Le comte Lippens ne mache pas ses mots dans son interview accordée à Sudpresse. "Bon, les gens rentrent dans notre pays. Soit ils ont la permission de rester, ils sont en règle. Soit, ils sont illégaux. Alors, avec eux, qu'on fasse un camp comme à Guantanamo. Sans les torturer. Et qu'on les envoie dans leur pays!"En ponctuant cette réflexion de calculs savants: "Il y a 3 millions de musulmans qui veulent arriver en Europe. Supposons qu'ils aient trois enfants. Ils seront 20 millions de plus dans 20 ans puis, un jour, ils seront 100 millions." Et de conclure "Heureusement qu'on a la N-VA. Avec les socialistes, on aurait 80.000 illégaux de plus. Et ils auraient reçu leur carte de séjour et ils pourraient voter aux prochaines élections!"