Le ministre indique pourtant qu'il ne faut pas craindre les nouveaux variants, si l'on continue de suivre les règles. "Nous avons construit une digue solide", affirme-t-il. "Le problème se pose si on a des trous dans la digue".

Autrement dit: on ne peut envisager des assouplissements que quand on aura une meilleure vision de la propagation du variant britannique en Belgique, explique-t-il.

Le Comité de concertation de vendredi sera important, en revanche, pour accorder les violons des différents gouvernements, faire des choix sur ce qui est prioritaire. Il faut aussi s'accorder pour faire appliquer strictement l'obligation de se faire tester en entrant en Belgique, ajoute-t-il.

Quant à l'interdiction stricte des voyages non-essentiels au-delà des frontières nationales, elle sera difficile à prolonger encore, par exemple jusqu'aux vacances de Pâques, au vu des recommandations européennes, indique le ministre socialiste. Mais cela reste "déraisonnable de voyager vers l'étranger", note-t-il.

Action symbolique des centres de fitness, qui trépignent de rouvrir

Un total de 128 centres de fitness ont participé dimanche à une action symbolique pour rappeler qu'ils n'ont toujours pas pu rouvrir leurs portes, en raison des mesures sanitaires. Le secteur estime qu'une réouverture des centres de fitness ne comporterait que peu de risques sanitaires et met en garde contre "une autre sorte de pandémie", celle de l'inactivité physique. Quatre personnes maximum à chaque fois, trois personnes accompagnées d'un coach, s'adonnaient donc à des activités physiques en plein air avec un objectif: atteindre d'ici 22h un total de 10.000 kilomètres.

Cette distance renvoie au nombre de vies qui seraient menacées par le manque d'activité physique.

En raison des mesures "corona" en vigueur, plus de 1.000 clubs de fitness sont toujours fermés en Belgique à l'heure actuelle. "Sport et fitness sont pourtant très importants aussi bien pour la santé physique que pour la santé mentale", souligne-t-on du côté des centres.

Ceux-ci veulent rouvrir aussi vite que possible et rappellent les mesures strictes qui avaient été prises lors du premier déconfinement. Une réouverture qui n'avait entraîné que très peu de contaminations, selon Bart Colombie, de l'European Fitness Academy.

Outre une réouverture rapide, le secteur demande également aux autorités d'encourager à l'avenir la population à pratiquer plus de sport.

L'action symbolique des centres de fitness se poursuit jusqu'à dimanche soir. Vers 14h, plus de 3.000 km avaient déjà été parcourus sur des tapis de course placés devant les centres participants.

Le ministre indique pourtant qu'il ne faut pas craindre les nouveaux variants, si l'on continue de suivre les règles. "Nous avons construit une digue solide", affirme-t-il. "Le problème se pose si on a des trous dans la digue". Autrement dit: on ne peut envisager des assouplissements que quand on aura une meilleure vision de la propagation du variant britannique en Belgique, explique-t-il. Le Comité de concertation de vendredi sera important, en revanche, pour accorder les violons des différents gouvernements, faire des choix sur ce qui est prioritaire. Il faut aussi s'accorder pour faire appliquer strictement l'obligation de se faire tester en entrant en Belgique, ajoute-t-il. Quant à l'interdiction stricte des voyages non-essentiels au-delà des frontières nationales, elle sera difficile à prolonger encore, par exemple jusqu'aux vacances de Pâques, au vu des recommandations européennes, indique le ministre socialiste. Mais cela reste "déraisonnable de voyager vers l'étranger", note-t-il.