Une nouvelle circulaire élaborée en concertation avec les partenaires sociaux, acteurs de terrains, épidémiologistes et professionnels de la santé entrera en vigueur lundi. Des visites de deux visiteurs par résident en même temps, toujours les mêmes pendant 2 semaines, seront autorisées. En fonction de la situation épidémique de l'établissement et des besoins exprimés par le résident ou son représentant, les visites seront organisées dans un espace dédié et, si besoin, dans les chambres. Le strict respect des règles et mesures d'hygiène seront d'application lors de ces moments de rencontres.

En outre, des mesures spécifiques seront d'application entre le 21 décembre et le 11 janvier. Les visites des proches à l'intérieur de l'établissement seront alors privilégiées. Si la visite à deux visiteurs en même temps par résident reste d'application, les visiteurs pourront être différents de semaine en semaine. Les cadeaux pour les résidents seront également autorisés.

Un résident ou son représentant qui en fait la demande, pourra également participer aux fêtes de fin d'année en famille dans le respect des règles édictées par le Comité de concertation, soit une personne (ou deux si la personne qui invite vit seule). Le résident devra toutefois respecter une période de quarantaine de sept jours à son retour et sera testé au jour 7 par son médecin traitant. Des mesures seront également prises par le personnel pour permettre aux personnes en quarantaine de réaliser des activités individuelles.

Enfin, l'organisation de repas, goûters, soupers festifs, etc. entre résidents sont également encouragés tout comme la diffusion de musique, la décoration de la maison, dans le strict respect des règles sanitaires. Des inspections fortuites et inopinées seront organisées dans les établissements pour s'assurer du respect des règles.

67 foyers de contamination en cours

Soixante-sept foyers de contamination de plus de 10 cas confirmés de Covid-19 étaient recensés jeudi dans les 602 maisons de repos wallonnes, selon les chiffres communiqués par l'Agence wallonne pour une vie de qualité (Aviq).

Parmi ces "clusters", 3 étaient situés dans le Brabant wallon, 38 dans le Hainaut, 13 en province de Liège, 3 dans le Luxembourg et 10 en province de Namur. Au sein des maisons de repos, 2.025 cas étaient confirmés parmi les résidents et 642 membres du personnel étaient écartés, précise l'Aviq.

Par ailleurs, 10 foyers d'au moins 10 cas étaient également enregistrés dans les établissements actifs dans le secteur du handicap, ajoute l'agence, qui précise que plus aucun cluster n'est par contre recensé en santé mentale.

Une nouvelle circulaire élaborée en concertation avec les partenaires sociaux, acteurs de terrains, épidémiologistes et professionnels de la santé entrera en vigueur lundi. Des visites de deux visiteurs par résident en même temps, toujours les mêmes pendant 2 semaines, seront autorisées. En fonction de la situation épidémique de l'établissement et des besoins exprimés par le résident ou son représentant, les visites seront organisées dans un espace dédié et, si besoin, dans les chambres. Le strict respect des règles et mesures d'hygiène seront d'application lors de ces moments de rencontres. En outre, des mesures spécifiques seront d'application entre le 21 décembre et le 11 janvier. Les visites des proches à l'intérieur de l'établissement seront alors privilégiées. Si la visite à deux visiteurs en même temps par résident reste d'application, les visiteurs pourront être différents de semaine en semaine. Les cadeaux pour les résidents seront également autorisés.Un résident ou son représentant qui en fait la demande, pourra également participer aux fêtes de fin d'année en famille dans le respect des règles édictées par le Comité de concertation, soit une personne (ou deux si la personne qui invite vit seule). Le résident devra toutefois respecter une période de quarantaine de sept jours à son retour et sera testé au jour 7 par son médecin traitant. Des mesures seront également prises par le personnel pour permettre aux personnes en quarantaine de réaliser des activités individuelles.Enfin, l'organisation de repas, goûters, soupers festifs, etc. entre résidents sont également encouragés tout comme la diffusion de musique, la décoration de la maison, dans le strict respect des règles sanitaires. Des inspections fortuites et inopinées seront organisées dans les établissements pour s'assurer du respect des règles.