En 2013, le projet de Ville l'avait déjà montré. Confirmation avec l'exercice participatif de Réinventons Liège en 2017 : lorsqu'on demande aux citoyens liégeois de se pencher sur les projets susceptibles d'améliorer leur vie, les propositions en faveur de la mobilité cyclable fusent - en particulier dans cette frange des moins de 40 ans qui représentait la moitié des participations. " La mobilité est la première préoccupation des électeurs, et au sein de ce volet, la première est la mobilité douce ", confirmait l'ex-échevin de la mobilité Michel Firket (CDH) à la veille des récente...