L'ambiance était tendue à la Chambre. Les députés ont pris la parole l'un après l'autre pour interpeller le Premier minsitre Alexandre De Croo (Open-VLD) concernant la décision de fermer le secteur culturel lors du dernier Codeco.

Le parti Ecolo en a d'ailleurs profité pour demander d'annuler cette décision. "Parfois, il faut admettre que l'on n'a pas fait le bon choix. Je vous demande de reconsidérer cette décision", a déclaré la députée Marie-Colline Leroy.

Certains députés ont également pointé du doigt le fait que le gouvernement ne semble pas avoir écouté l'avis des experts. "Oui, Omicron est hyper contagieux et la situation reste difficile dans les hôpitaux. Mais pourquoi fermer les théâtres et les cinémas ? Les gens y sont masqués, sont en nombre réduit et dispersés dans la salle... Vous avez prétendu que c'était les experts qui l'avaient recommandé mais il n'en est rien. Sur quoi vous êtes-vous basés pour prendre cette décision ? Il n'y a aucun argument solide, simplement du marchandage et du vogelpik. Cela se fait sur le dos du bien-être des citoyens. Nous vous demandons de revoir cette décision du Codeco", a exprimé Catherine Fonck (CDH).

Au PS et au MR mais aussi au CD&V, l'incompréhension domine également alors que ces partis sont représentés au comité de concertation. La situation n'a pas échappé non plus au PTB. La cheffe de groupe centriste Catherine Fonck, a déposé une motion d'ordre demandant de revoir la décision. Elle attend le soutien des partis de la majorité qui se sont exprimés et a dénoncé un "marchandage" qui s'est fait sur le dos de la culture. Le PTB est sur la même ligne. "Ecolo, PS, MR: comment avez-vous pu décider de tuer à nouveau la culture?", a lancé Raoul Hedebouw.

"Mon groupe a soutenu toutes les mesures, et des précautions sont nécessaires maintenant. Mais beaucoup ne comprennent pas. Qu'est-ce qui a changé en trois semaines pour que des secteurs doivent maintenant fermer ?", a demandé Leslie Leoni (PS). "C'est l'incompréhension pour tout le monde", a déclaré Florence Reuter (MR). "Pourquoi la culture est-elle plus dangereuse que les autres activités ?"

Le CDH s'est aussi exprimé...sur les réseaux sociaux. Plus tôt dans la journée, Maxime Prévot a indiqué sur le réseau social Twitter que cette décision "tuera massivement les artistes et leur créativité, déjà si peu soutenue."

L'ambiance était tendue à la Chambre. Les députés ont pris la parole l'un après l'autre pour interpeller le Premier minsitre Alexandre De Croo (Open-VLD) concernant la décision de fermer le secteur culturel lors du dernier Codeco. Le parti Ecolo en a d'ailleurs profité pour demander d'annuler cette décision. "Parfois, il faut admettre que l'on n'a pas fait le bon choix. Je vous demande de reconsidérer cette décision", a déclaré la députée Marie-Colline Leroy. Certains députés ont également pointé du doigt le fait que le gouvernement ne semble pas avoir écouté l'avis des experts. "Oui, Omicron est hyper contagieux et la situation reste difficile dans les hôpitaux. Mais pourquoi fermer les théâtres et les cinémas ? Les gens y sont masqués, sont en nombre réduit et dispersés dans la salle... Vous avez prétendu que c'était les experts qui l'avaient recommandé mais il n'en est rien. Sur quoi vous êtes-vous basés pour prendre cette décision ? Il n'y a aucun argument solide, simplement du marchandage et du vogelpik. Cela se fait sur le dos du bien-être des citoyens. Nous vous demandons de revoir cette décision du Codeco", a exprimé Catherine Fonck (CDH). Au PS et au MR mais aussi au CD&V, l'incompréhension domine également alors que ces partis sont représentés au comité de concertation. La situation n'a pas échappé non plus au PTB. La cheffe de groupe centriste Catherine Fonck, a déposé une motion d'ordre demandant de revoir la décision. Elle attend le soutien des partis de la majorité qui se sont exprimés et a dénoncé un "marchandage" qui s'est fait sur le dos de la culture. Le PTB est sur la même ligne. "Ecolo, PS, MR: comment avez-vous pu décider de tuer à nouveau la culture?", a lancé Raoul Hedebouw."Mon groupe a soutenu toutes les mesures, et des précautions sont nécessaires maintenant. Mais beaucoup ne comprennent pas. Qu'est-ce qui a changé en trois semaines pour que des secteurs doivent maintenant fermer ?", a demandé Leslie Leoni (PS). "C'est l'incompréhension pour tout le monde", a déclaré Florence Reuter (MR). "Pourquoi la culture est-elle plus dangereuse que les autres activités ?"Le CDH s'est aussi exprimé...sur les réseaux sociaux. Plus tôt dans la journée, Maxime Prévot a indiqué sur le réseau social Twitter que cette décision "tuera massivement les artistes et leur créativité, déjà si peu soutenue."