"Le taux de contamination, les hospitalisations et les décès continuent de baisser de manière tellement significative qu'ils ont diminué de moitié par rapport au pic de la troisième vague", a fait savoir le virologue. Le virus circule cependant toujours et on constate un rajeunissement de la population touchée.

Il s'agit d'une "tendance logique dans la mesure où la vaccination a été massivement implémentée chez les personnes les plus âgées et qui sont donc les premières à être convenablement protégées".

"Le taux de contamination, les hospitalisations et les décès continuent de baisser de manière tellement significative qu'ils ont diminué de moitié par rapport au pic de la troisième vague", a fait savoir le virologue. Le virus circule cependant toujours et on constate un rajeunissement de la population touchée. Il s'agit d'une "tendance logique dans la mesure où la vaccination a été massivement implémentée chez les personnes les plus âgées et qui sont donc les premières à être convenablement protégées".