Le nombre de contaminations au coronavirus s'accélère dans notre pays. Nous avons retracé l'évolution du coronavirus en Belgique depuis le 4 mai, début de la première phase de déconfinement. L'infographie est exprimée par semaine, jusqu'à la semaine 31 (du 27 juillet au 2 août).
...

Le nombre de contaminations au coronavirus s'accélère dans notre pays. Nous avons retracé l'évolution du coronavirus en Belgique depuis le 4 mai, début de la première phase de déconfinement. L'infographie est exprimée par semaine, jusqu'à la semaine 31 (du 27 juillet au 2 août). Sur ce graphique, on peut observer que le nombre de cas de coronavirus, encore assez élevé au moment du déconfinement, a progressivement diminué avant d'atteindre un plateau vers la semaine 24 (du 8 au 14 juin). Alors que Sciensano nous indique depuis plusieurs semaines que la tendance est à la hausse, nous voyons bien le nombre de cas augmenter légèrement en semaine 28, avant de presque doubler en semaine 29 et de poursuivre sa progression en semaine 30 et 31. Notes: les chiffres pour la semaine 31 ne sont consolidés que jusqu'au vendredi 31 juillet.Sciensano a changé sa méthode de calcul: précédemment une personne testée plusieurs fois comptait pour un seul test. Désormais, chaque test est pris en compte dans le calcul. Nos calculs ont été adaptés en fonction de cette réalité. L'augmentation du nombre de nouveaux cas par rapport à la semaine précédente se poursuit et le taux de positivité (nombre de tests positifs sur le nombre de tests réalisés) est également en hausse. Cependant, le nombre de nouveaux cas détectés par jour semble se stabiliser pendant la semaine 31. Les chiffres des prochains jours confirmeront si la Belgique a atteint un plateau. Le nombre d'hospitalisations, comparé au nombre de personnes positives, n'est plus au moment niveau que lors du déconfinement, même s'il augmente encore légèrement. Deux principales raisons: la population touchée actuellement est une population plus jeune, et donc théoriquement moins à risque pour les cas graves; l'indicateur d'hospitalisations suit celui des contaminations avec deux ou trois semaines de retard. Le taux de positivité (nombre de personnes positives sur le nombre de tests réalisés), calculé par nos soins sur base des chiffres officiels délivrés par Sciensano, tend également à augmenter. Cela signifie que l'augmentation du nombre de cas n'est pas uniquement due à un nombre de tests qui serait plus élevé. Par ailleurs, le nombre de tests tend à stagner également a légèrement augmenté depuis la semaine dernière. La carte ci-dessous, réalisée et actualisée chaque jour par Sciensano, montre les communes les plus touchées par le coronavirus en Belgique. On peut y retrouver trois données, exprimées sur les 7 derniers jours: - Le nombre de jours cumulés où au moins 1 cas a été recensé. - Le nombre de cas recensés par commune.- L'incidence par commune (nombre de cas pour 100.000 habitants). On considère que le "seuil d'alerte" est dépassé quand cette donnée se situe au-dessus de 20.