Pour avoir un aperçu de la situation, nous nous sommes basées sur le nombre de voix de préférence en Europe, à la Chambre et dans les régions. Si ce nombre dépend évidemment du nombre d'électeurs dans la circonscription où se présentent les candidats, il reflète tout de même une tendance.
...

Pour avoir un aperçu de la situation, nous nous sommes basées sur le nombre de voix de préférence en Europe, à la Chambre et dans les régions. Si ce nombre dépend évidemment du nombre d'électeurs dans la circonscription où se présentent les candidats, il reflète tout de même une tendance.À la Chambre seules 4 femmes figurent dans le top 20 des voix de préférence. Et l'ancienne secrétaire d'État Zuhal Demir (N-VA) est la seule à accéder le top 10 où elle atteint la 6e place (61.444 voix), soit une très belle progression par rapport à 2014, même si elle a changé de circonscription depuis. La femme politique suivante, Barbara Pas (Vlaams Belang) ne figure qu'à la quinzième place. La nationaliste flamande séduit 41.911 électeurs de Flandre orientale, soit plus du triple de son score de 2014 (12.422 voix). Maggie De Block perd près de 100 000 voix Elle est suivie par Maggie De Block (Open VLD) qui perd en popularité depuis qu'elle a été nommée ministre de la Santé dans le gouvernement Michel. Elle perd près de 100 000 voix, dégringolant de 131.713 voix à 40.919.En région Bruxelles-Capitale, 9 femmes figurent dans le top 20. Françoise Schepmans (MR), bourgmestre de Molenbeek, talonne Rudi Vervoort (PS). Elle obtient en effet 16.856 voix de préférence, seulement 33 de voix de moins que le ministre-président de la Région Bruxelles-Capitale. En cinquième position, on retrouve Françoise De Smedt (PTB) qui remporte 12.658 voix. Fadila Laanan (PS) et Barbara Trachte (Ecolo) figurent également dans le top dix, respectivement en 8e et 10e positions.Au parlement wallon, le top 20 comprend 7 femmes. La ministre des Pouvoirs locaux, du Logement et des Infrastructures sportives wallonne Valérie De Bue (MR) occupe la 3e place : elle décroche 22.782 voix dans la circonscription de Nivelles. C'est la seule femme à figurer dans le top 10. La suivante, Alice Bernard (PTB), assistante sociale à Seraing, convainc quant à elle 14.967 électeurs à Liège. Au parlement flamand, on retrouve également 7 femmes dans le top 20. Si l'effet Hilde Crevits (CD&V) n'a pas eu lieu, celle-ci occupe tout de même la 2e place, même si elle est loin derrière Bart De Wever (N-VA) qui lui obtient 242.386 voix. La chrétienne-démocrate décroche 130.912 voix en Flandre occidentale (pour un taux de pénétration de 16,38%). Joke Schauvliege décroche plus de 43 000 voix Les 7e, 8e et 9e positions du classement sont également occupées par des femmes : la présidente de Groen Meyrem Almaci comptabilise 50.848 voix à Anvers, soit un score loin de la vague verte annoncée par certains. Sa consoeur d'Open VLD, Gwendolyn Rutten totalise 44.866 voix alors qu'en 2014, elle avait encore convaincu 60.807 électeurs du Brabant flamand. Malgré sa démission suite à la polémique qu'elle a déclenchée en indiquant que les marches pour le climat étaient le fruit d'un complot, l'ex-ministre flamande de l'Environnement Joke Schauvliege (CD&V) décroche 43.428 voix en Flandre orientale (contre 55.291 en 2014).Au parlement européen, les femmes conquièrent 7 positions dans le top 20. Tête de liste Groen, Petra De Sutter occupe la 6e position du classement mené par le ministre-président flamand sortant Geert Bourgeois (143.377). La députée Kathleen Van Brempt (sp.a) obtient 127.053 voix, soit une baisse de près de 37.000 voix. Commissaire européenne à l'Emploi et aux Affaires sociales, Marianne Thyssen (CD&V) comptabilise quant à elle 116.344 voix, soit moins de la moitié du nombre de voix obtenues en 2014 (340.026).Même si le nombre de femmes élues progresse, la parité hommes-femmes n'est pas encore atteinte. Ainsi, au parlement bruxellois, il y a près de 44% de femmes élues, collèges francophones et néerlandophones confondus. Au parlement wallon, elles ne représentent que 40% alors qu'au parlement flamand, elles atteignent une proportion de 47,6%. Le Parlement européen compte 9 femmes sur les 21 députés élus.