Les contaminations continuent de baisser mais le variant Omicron inquiète. Pour passer des fêtes plus sereines, les experts conseillent de faire un autotest avant de se retrouver pour Noël. Mais ces tests sont-ils fiables? Emmanuel André a réalisé une étude avec l'université de Louvain pour le vérifier. Il était l'invité de la matinale de La Première. Voici sa réponse.

Un scénario particulier

"Ces tests rapides sont des tests qui peuvent être utiles dans une logique où on veut se confirmer qu'on n'a pas pris de risques et qu'on est négatif. Il est aussi utile quand on a des symptômes et qu'on veut rapidement se faire tester. Puisque quand on a des symptômes, dans la phase symptômatique de l'infection, ces tests sont aussi très performants. Par contre, il y a une période, une petite fenêtre où ces tests ne sont pas ou trop peu fiables. C'est quand on a eu un contact à haut risque et qu'on est en train de développer l'infection. Dans les 24h-48h avant de produire des symptômes, là où on a pu documenter qu'on produit le plus d'aérosols qui transportent le virus, à ce moment là, ces tests sont négatifs une fois sur deux. Alors que c'est justement à ce moment-là qu'on est le plus contagieux. En pratique, si on a été un contact à haut risque, et qu'on utilise l'autotest pour justifier le fait qu'on va se rendre à une réunion de famille par exemple, et que ce test est négatif, on risque de contaminer des personnes. Ce test est peut-être faussement négatif."

En dehors de ce scénario là, "beaucoup d'études montrent que l'autotest est fiable et certainement quand on est symptômatique ou qu'on a été contact à haut risque et qu'on fait ce test environ une semaine après le contact" explique le microbiologiste.

Température ambiante

Un autotest indique si vous êtes contagieux au moment où vous le faites. Mieux vaut donc le fairele jour-même. Et à température ambiante. "Une des limites de ces autotests est qu'ils ne sont pas réalisés par des professionnels" explique Emmanuel André. "Il y a toute une série de choses à respecter, il est très important de lire la notice et de le faire dans les bonnes conditions, à l'intérieur par exemple."

Les contaminations continuent de baisser mais le variant Omicron inquiète. Pour passer des fêtes plus sereines, les experts conseillent de faire un autotest avant de se retrouver pour Noël. Mais ces tests sont-ils fiables? Emmanuel André a réalisé une étude avec l'université de Louvain pour le vérifier. Il était l'invité de la matinale de La Première. Voici sa réponse."Ces tests rapides sont des tests qui peuvent être utiles dans une logique où on veut se confirmer qu'on n'a pas pris de risques et qu'on est négatif. Il est aussi utile quand on a des symptômes et qu'on veut rapidement se faire tester. Puisque quand on a des symptômes, dans la phase symptômatique de l'infection, ces tests sont aussi très performants. Par contre, il y a une période, une petite fenêtre où ces tests ne sont pas ou trop peu fiables. C'est quand on a eu un contact à haut risque et qu'on est en train de développer l'infection. Dans les 24h-48h avant de produire des symptômes, là où on a pu documenter qu'on produit le plus d'aérosols qui transportent le virus, à ce moment là, ces tests sont négatifs une fois sur deux. Alors que c'est justement à ce moment-là qu'on est le plus contagieux. En pratique, si on a été un contact à haut risque, et qu'on utilise l'autotest pour justifier le fait qu'on va se rendre à une réunion de famille par exemple, et que ce test est négatif, on risque de contaminer des personnes. Ce test est peut-être faussement négatif."En dehors de ce scénario là, "beaucoup d'études montrent que l'autotest est fiable et certainement quand on est symptômatique ou qu'on a été contact à haut risque et qu'on fait ce test environ une semaine après le contact" explique le microbiologiste.Un autotest indique si vous êtes contagieux au moment où vous le faites. Mieux vaut donc le fairele jour-même. Et à température ambiante. "Une des limites de ces autotests est qu'ils ne sont pas réalisés par des professionnels" explique Emmanuel André. "Il y a toute une série de choses à respecter, il est très important de lire la notice et de le faire dans les bonnes conditions, à l'intérieur par exemple."