L'organisme va progressivement disparaitre au profit des entités fédérées, comme décidé dans la foulée de la 6e réforme de l'Etat. La Flandre et la Wallonie prendront leur envol en janvier 2019, Bruxelles suivra en 2020.

Concrètement, en Flandre, les anciens collaborateurs de Famifed travailleront pour Fons, la nouvelle caisse publique d'allocations familiales. Ils se chargeront du paiement du "Groeipakket".

En Wallonie, la réforme se fera en deux étapes. La nouvelle caisse publique Famiwal sera lancée le 1er janvier 2019, mais le nouveau système pour les prestations familiales ne s'appliquera qu'à partir du 1er janvier 2020. Enfin, le ministère de la Communauté germanophone paiera ses premières allocations familiales le 8 février 2019.

À Bruxelles, rien ne change pour l'instant. Famifed gérera les dossiers bruxellois jusqu'au 31 décembre 2019.

En 2017, Famifed et les caisses privées ont payé des allocations familiales à 1,6 million de familles, au profit de 2,8 millions d'enfants bénéficiaires. Cela représente une manne de 6,5 milliards d'euros déboursés.

"Famifed accomplit un rôle d'utilité sociale depuis 1930 et le système fonctionne bien. Mais avec cette réforme, on risque d'y perdre en solidarité. Les régions vont se recroqueviller sur elles-mêmes et l'argent ne pourra plus circuler entre entités", regrette Tania Dekens, administratrice générale de l'Agence, un brin nostalgique.