À lui seul, le trésor de guerre du parti nationaliste a bondi de plus de 6,3 millions d'euros (avec un bénéfice de 4,7 millions), soit presque autant que l'accroissement des avoirs de tous les autres partis flamands réunis.

Côté francophone, en 2015, année sans élections, le MR réalise la plus jolie opération. Les actifs des libéraux francophones s'élèvent à 12,75 millions en 2015, soit 1,65 million de plus que l'année précédente. Cette envolée s'explique surtout par l'augmentation des placements de trésorerie, ainsi que par la diminution des actifs immobilisés.

Le compte de résultats des libéraux affiche un boni de 1 million d'euros, alors qu'il était en mali de 1,2 million l'année précédente.

A l'opposé, Ecolo essuie une perte d'un million d'euros - conséquence de la déroute électorale de 2014.

Le cdH enregistre une hausse de ses actifs à 5,4 millions d'euros en 2015, contre 3,8 millions l'année précédente. Le PTB conserve un bilan de 3,4 millions d'euros, comme en 2014. Même stabilité pour DéFI, qui totalise un actif de 1 million.

À lui seul, le trésor de guerre du parti nationaliste a bondi de plus de 6,3 millions d'euros (avec un bénéfice de 4,7 millions), soit presque autant que l'accroissement des avoirs de tous les autres partis flamands réunis. Côté francophone, en 2015, année sans élections, le MR réalise la plus jolie opération. Les actifs des libéraux francophones s'élèvent à 12,75 millions en 2015, soit 1,65 million de plus que l'année précédente. Cette envolée s'explique surtout par l'augmentation des placements de trésorerie, ainsi que par la diminution des actifs immobilisés. Le compte de résultats des libéraux affiche un boni de 1 million d'euros, alors qu'il était en mali de 1,2 million l'année précédente. A l'opposé, Ecolo essuie une perte d'un million d'euros - conséquence de la déroute électorale de 2014. Le cdH enregistre une hausse de ses actifs à 5,4 millions d'euros en 2015, contre 3,8 millions l'année précédente. Le PTB conserve un bilan de 3,4 millions d'euros, comme en 2014. Même stabilité pour DéFI, qui totalise un actif de 1 million.