Les premières audiences dans ce dossier ont débuté mercredi à Hasselt et à Tongres. Au total, 403 personnes convoquées en tant qu'assesseurs ont ignoré cette convocation, à la connaissance du parquet.

Après enquête, 173 dossiers ont été classés sans suite. Certains assesseurs ont notamment invoqué une raison légale pour expliquer leur absence, d'autres une erreur administrative. Le ministère public a proposé une solution à l'amiable à 230 personnes, qui devaient dès lors s'acquitter d'une amende de 250 euros. Sur ces 230 contrevenants, 152 ont effectivement réglé leur dû. Quelques dossiers sont encore en attente, le temps que la somme proposée soit acceptée.

Le parquet a en outre renvoyé 73 dossiers non résolus devant la justice. Le tribunal de Hasselt se penchait mercredi sur 18 cas, celui de Tongres sur huit. Un homme qui accueillait les électeurs déguisé en clown dans un bureau de Maasmechelen doit notamment comparaître. La loi électorale prévoit une amende de 400 euros à 1.600 euros pour ce type de cas.

Les prochaines audiences auront lieu le 3 avril à Hasselt et le 26 avril à Tongres.

Les premières audiences dans ce dossier ont débuté mercredi à Hasselt et à Tongres. Au total, 403 personnes convoquées en tant qu'assesseurs ont ignoré cette convocation, à la connaissance du parquet.Après enquête, 173 dossiers ont été classés sans suite. Certains assesseurs ont notamment invoqué une raison légale pour expliquer leur absence, d'autres une erreur administrative. Le ministère public a proposé une solution à l'amiable à 230 personnes, qui devaient dès lors s'acquitter d'une amende de 250 euros. Sur ces 230 contrevenants, 152 ont effectivement réglé leur dû. Quelques dossiers sont encore en attente, le temps que la somme proposée soit acceptée. Le parquet a en outre renvoyé 73 dossiers non résolus devant la justice. Le tribunal de Hasselt se penchait mercredi sur 18 cas, celui de Tongres sur huit. Un homme qui accueillait les électeurs déguisé en clown dans un bureau de Maasmechelen doit notamment comparaître. La loi électorale prévoit une amende de 400 euros à 1.600 euros pour ce type de cas. Les prochaines audiences auront lieu le 3 avril à Hasselt et le 26 avril à Tongres.