En tant que bourgmestre de Courtrai, il a rappellé qu'il travaillait depuis sept ans avec les socialistes flamands. "Cela fonctionne bien, car nous combinons le meilleur de la droite et de la gauche", a-t-il déclaré.

Une coalition bourguignonne offrirait "des opportunités", notamment de travailler "à un dégraissage administratif et à une suppression des provinces", selon M. Van Quickenborne. "C'est quelque chose sur quoi la N-VA, le sp.a et l'Open Vld peuvent se retrouver, mais aussi un point que le CD&V a toujours bloqué", a-t-il ajouté.

Ce dernier précise qu'il convient toutefois de prendre garde à certaines idées du sp.a, avec qui "la facture est souvent fort lourde". Par contre, "en matière de justice sociale, pour aider les gens dans la pauvreté, je pense que nous pouvons nous entendre", reconnait-il.

Mercredi soir, une majorité des mandataires du sp.a a accordé un mandat à son président, John Crombez, afin qu'il mène des discussions de fond avec le formateur flamand, Bart De Wever (N-VA).