Ce test doit avoir lieu en janvier 2017. Pourtant, selon les centristes, ce serait "mettre la charrue avant les boeufs". Le cdH invoque la fermeture de certains tunnels ou une attractivité de la capitale plombée depuis le "lockdown" d'il y a un an. Il prend aussi l'exemple de la piétonnisation des boulevards du centre qui peine à se poursuivre.

"L'expérience de la piétonnisation des grands boulevards centraux montre à souhait que des avancées à la hussarde, sans vision d'ensemble, sont contre-productives pour tous les acteurs de la ville: commerçants, entreprises, riverains, navetteurs...", expliquent le chef de groupe cdH au parlement bruxellois, Benoît Cerexhe, et le vice-président du parti, Hamza Fassi-Fihri. "Or, il n'y a pas à l'heure d'aujourd'hui de solution alternative crédible ! Ni parking de dissuasion, ni RER, ni métro Nord, ni téléjalonnement... Par ailleurs, des chantiers d'importance continuent à perturber considérablement le trafic dans Bruxelles et arrivant à Bruxelles. Tirons les leçons du centre-ville!".

Les centristes disent défendre la transformation des fins d'autoroute en boulevards urbains mais, dans l'attente de solutions de rechange "crédibles", ils demandent la suspension du projet.

Ce test doit avoir lieu en janvier 2017. Pourtant, selon les centristes, ce serait "mettre la charrue avant les boeufs". Le cdH invoque la fermeture de certains tunnels ou une attractivité de la capitale plombée depuis le "lockdown" d'il y a un an. Il prend aussi l'exemple de la piétonnisation des boulevards du centre qui peine à se poursuivre. "L'expérience de la piétonnisation des grands boulevards centraux montre à souhait que des avancées à la hussarde, sans vision d'ensemble, sont contre-productives pour tous les acteurs de la ville: commerçants, entreprises, riverains, navetteurs...", expliquent le chef de groupe cdH au parlement bruxellois, Benoît Cerexhe, et le vice-président du parti, Hamza Fassi-Fihri. "Or, il n'y a pas à l'heure d'aujourd'hui de solution alternative crédible ! Ni parking de dissuasion, ni RER, ni métro Nord, ni téléjalonnement... Par ailleurs, des chantiers d'importance continuent à perturber considérablement le trafic dans Bruxelles et arrivant à Bruxelles. Tirons les leçons du centre-ville!". Les centristes disent défendre la transformation des fins d'autoroute en boulevards urbains mais, dans l'attente de solutions de rechange "crédibles", ils demandent la suspension du projet.