Chez les jeunes adultes (15-34 ans), la consommation de cannabis affiche une tendance stable, voire à la baisse, dans toute l'Europe, ressort-il du "Rapport européen sur les drogues: tendances et évolutions" publié par l'Agence sur les drogues de l'Union européenne. Les chiffres européens et belges confirment que le cannabis est une drogue "d'introduction" populaire.

Elle bénéficie toutefois d'un marché vaste et relativement solide. En Belgique, la consommation de cannabis a diminué entre 2006 et 2010 chez les élèves âgés entre 12 et 18 ans, selon les chiffres de l'étude "Health Behaviour in School-aged Children".

"En Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), le nombre d'élèves ayant déjà consommé du cannabis a chuté d'environ 3%. Le nombre d'élèves affirmant en consommer entre une fois par semaine et une fois par jour a diminué de 1,5%", explique Miguel Rwubu, d'Eurotox, l'observatoire socio-épidémiologique alcool-drogues en FWB.

Enfin, en Flandre, si une enquête de l'Association flamande pour les problèmes d'alcool et autres drogues (VAD) a montré un recul au cours des dix dernières années de l'expérimentation et de la consommation régulière de cannabis chez les élèves interrogés, on parlera plutôt de stabilisation pour ces cinq dernières années, précise-t-on au VAD.

Chez les jeunes adultes (15-34 ans), la consommation de cannabis affiche une tendance stable, voire à la baisse, dans toute l'Europe, ressort-il du "Rapport européen sur les drogues: tendances et évolutions" publié par l'Agence sur les drogues de l'Union européenne. Les chiffres européens et belges confirment que le cannabis est une drogue "d'introduction" populaire. Elle bénéficie toutefois d'un marché vaste et relativement solide. En Belgique, la consommation de cannabis a diminué entre 2006 et 2010 chez les élèves âgés entre 12 et 18 ans, selon les chiffres de l'étude "Health Behaviour in School-aged Children". "En Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), le nombre d'élèves ayant déjà consommé du cannabis a chuté d'environ 3%. Le nombre d'élèves affirmant en consommer entre une fois par semaine et une fois par jour a diminué de 1,5%", explique Miguel Rwubu, d'Eurotox, l'observatoire socio-épidémiologique alcool-drogues en FWB. Enfin, en Flandre, si une enquête de l'Association flamande pour les problèmes d'alcool et autres drogues (VAD) a montré un recul au cours des dix dernières années de l'expérimentation et de la consommation régulière de cannabis chez les élèves interrogés, on parlera plutôt de stabilisation pour ces cinq dernières années, précise-t-on au VAD.