La zone de police Bruxelles-capitale-Ixelles a rendu mardi un avis négatif pour le cortège. Le bourgmestre de Bruxelles-ville, Yvan Mayeur (PS), avait assuré mardi matin que les festivités seraient maintenues mais qu'elles pourraient être modifiées à tout moment.

Les étudiants ont fait savoir qu'ils ne pouvaient que s'incliner devant les recommandations de sécurité données par la police. "Mais les étudiants, ainsi que les autorités de l'université, refusent de céder à la peur et ne se laisseront pas priver de la fête ou de leurs libertés", indiquent l'ULB, la VUB et les organisations étudiantes.

Il a donc été décidé, en accord avec Brussels Expo, la ville de Bruxelles et ses services d'ordre, de déplacer les festivités vers les palais 3 et 4 du Heysel. Elles commenceront par un cantus, lequel sera suivi d'un grand banquet. Pour finir, il y aura le traditionnel TD des étudiants.

Tous les participants porteront un brassard noir en solidarité avec les victimes des attentats de Paris.

La zone de police Bruxelles-capitale-Ixelles a rendu mardi un avis négatif pour le cortège. Le bourgmestre de Bruxelles-ville, Yvan Mayeur (PS), avait assuré mardi matin que les festivités seraient maintenues mais qu'elles pourraient être modifiées à tout moment. Les étudiants ont fait savoir qu'ils ne pouvaient que s'incliner devant les recommandations de sécurité données par la police. "Mais les étudiants, ainsi que les autorités de l'université, refusent de céder à la peur et ne se laisseront pas priver de la fête ou de leurs libertés", indiquent l'ULB, la VUB et les organisations étudiantes. Il a donc été décidé, en accord avec Brussels Expo, la ville de Bruxelles et ses services d'ordre, de déplacer les festivités vers les palais 3 et 4 du Heysel. Elles commenceront par un cantus, lequel sera suivi d'un grand banquet. Pour finir, il y aura le traditionnel TD des étudiants. Tous les participants porteront un brassard noir en solidarité avec les victimes des attentats de Paris.