"En tant qu'universités citoyennes, nous devons tenir compte du contexte sociétal qui nous entoure. Il s'agit aussi de prendre en compte la situation des hôpitaux dont le personnel se bat au quotidien depuis de longs mois et se retrouve une nouvelle fois en première ligne. Enfin, il nous faut tenir compte de la nécessité pour tout citoyen de réduire ses prises de risque afin de permettre le maintien du fonctionnement de notre système de santé, de notre système éducatif et de notre société dans son ensemble", soulignent les rectrices Annemie Schaus (ULB) et Caroline Pauwels (VUB).

Les deux universités ont donc estimé ne pas pouvoir maintenir l'invitation annuelle à des milliers de membres de leurs communautés à se rassembler dans les rues de Bruxelles pour les célébrations de la Saint-Verhaegen. L'année dernière déjà, la Saint-V avait été reléguée en ligne, sur les réseaux sociaux et la plateforme Twitch. "Il avait déjà été extrêmement difficile de passer au distanciel au plus fort de la crise Covid. Prendre une telle décision maintenant l'est tout autant. Nous savons combien il est important pour nos étudiants et nos alumni de pouvoir vivre des événements comme la Saint-V", regrettent les rectrices, appelant toutefois l'ensemble de la communauté étudiante à se conduire de manière responsable, en n'organisant pas de célébrations alternatives.

Du côté de l'Association des cercles étudiants de l'ULB, la déception est évidemment grande. "Cette décision est un vrai coup dur que nous venons tout juste d'apprendre et pour laquelle nous n'avons aucunement été consultés. Mais c'est comme ça, il s'agit maintenant de 'désorganiser' tout ce qui avait déjà été préparé", déplore-t-on en interne.

La Saint-V commémore Théodore Verhaegen, fondateur de l'ULB et de la VUB.

"En tant qu'universités citoyennes, nous devons tenir compte du contexte sociétal qui nous entoure. Il s'agit aussi de prendre en compte la situation des hôpitaux dont le personnel se bat au quotidien depuis de longs mois et se retrouve une nouvelle fois en première ligne. Enfin, il nous faut tenir compte de la nécessité pour tout citoyen de réduire ses prises de risque afin de permettre le maintien du fonctionnement de notre système de santé, de notre système éducatif et de notre société dans son ensemble", soulignent les rectrices Annemie Schaus (ULB) et Caroline Pauwels (VUB). Les deux universités ont donc estimé ne pas pouvoir maintenir l'invitation annuelle à des milliers de membres de leurs communautés à se rassembler dans les rues de Bruxelles pour les célébrations de la Saint-Verhaegen. L'année dernière déjà, la Saint-V avait été reléguée en ligne, sur les réseaux sociaux et la plateforme Twitch. "Il avait déjà été extrêmement difficile de passer au distanciel au plus fort de la crise Covid. Prendre une telle décision maintenant l'est tout autant. Nous savons combien il est important pour nos étudiants et nos alumni de pouvoir vivre des événements comme la Saint-V", regrettent les rectrices, appelant toutefois l'ensemble de la communauté étudiante à se conduire de manière responsable, en n'organisant pas de célébrations alternatives. Du côté de l'Association des cercles étudiants de l'ULB, la déception est évidemment grande. "Cette décision est un vrai coup dur que nous venons tout juste d'apprendre et pour laquelle nous n'avons aucunement été consultés. Mais c'est comme ça, il s'agit maintenant de 'désorganiser' tout ce qui avait déjà été préparé", déplore-t-on en interne. La Saint-V commémore Théodore Verhaegen, fondateur de l'ULB et de la VUB.