La N-VA rejoint des propositions déjà formulées par les écologistes et l'ancien bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur.

Selon les nationalistes flamands, cette ouverture aurait dû avoir lieu il y a plus d'un siècle. L'usufruit des terres qui composent le domaine avait été constitué au profit du seul Léopold II et non de ses successeurs.

"La famille royale s'est appropriée le parc. La N-VA veut changer cela", ont expliqué les députés fédéral et bruxelloise, Peter Buysrogge et Cieltje Van Achter.

La proposition de la N-VA vise 186 ha du domaine afin de lui rendre ses contours de 1830 et offrir un poumon vert au nord de Bruxelles. La famille royale disposerait encore de plus de 60 ha.

La N-VA rejoint des propositions déjà formulées par les écologistes et l'ancien bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur. Selon les nationalistes flamands, cette ouverture aurait dû avoir lieu il y a plus d'un siècle. L'usufruit des terres qui composent le domaine avait été constitué au profit du seul Léopold II et non de ses successeurs. "La famille royale s'est appropriée le parc. La N-VA veut changer cela", ont expliqué les députés fédéral et bruxelloise, Peter Buysrogge et Cieltje Van Achter. La proposition de la N-VA vise 186 ha du domaine afin de lui rendre ses contours de 1830 et offrir un poumon vert au nord de Bruxelles. La famille royale disposerait encore de plus de 60 ha.