Il est encore très tôt pour estimer comment la situation évoluera plus tard dans la journée. Pour le moment, il semble toutefois que l'on est loin du scénario similaire au week-end dernier, avec un afflux très important de voyageurs à bord des trains vers le littoral.

En tout état de cause, la SNCB a annulé les trains supplémentaires vers la mer ce week-end, après que la situation eût notamment dégénéré sur la plage de Blankenberge samedi dernier. Les trains qui circulent ont, eux, une capacité maximale de 80%.

Pas d'afflux massif vers le littoral

Il n'y a pour le moment pas d'affluence importante à la Côte, selon les données fournies samedi à la mi-journée du baromètre en la matière de Westtoer.

Ce samedi matin, il affichait ainsi principalement vert foncé, ce qui signifie que la fréquentation y est "calme". Les régions de Knokke, du Coq et de Wenduine sont, elles, vert clair, ce qui correspond au qualificatif de "confortable", tout comme le centre de la plupart des autres stations balnéaires.

Après un week-end tumultueux le long du littoral la semaine dernière, durant la canicule, le calme semblait y être revenu. Contrairement au week-end dernier, il n'y a en effet pas d'afflux important pour l'instant.

Dans de nombreux endroits de la Côte, le baromètre d'affluence de Westtoer, qui reflète celle-ci en temps réel, affiche vert foncé. C'est la catégorie la plus basse du baromètre, consultable sur le site www.dekust.be. Le centre de la plupart des villes côtières est toutefois légèrement plus fréquenté (vert clair).

Par contre, presque toutes les zones du Coq, de Wenduine et de Knokke se paraient déjà de cette couleur à 11h00, où la fréquentation était donc "agréable". Pendant un instant, cette dernière station balnéaire s'est même parée de jaune.

Jeudi, l'organe de tourisme de la province de Flandre Occidentale Westtoer avait rappelé l'importance de veiller à bien disperser les touristes sur l'ensemble de la Côte. Vendredi, le gouverneur de cette province, Carl Decaluwé, a décidé d'interdire la consommation d'alcool fort sur les plages publiques jusqu'au 30 septembre inclus. Cette décision fait suite à plusieurs incidents au littoral impliquant des personnes en état d'ébriété.

Il est encore très tôt pour estimer comment la situation évoluera plus tard dans la journée. Pour le moment, il semble toutefois que l'on est loin du scénario similaire au week-end dernier, avec un afflux très important de voyageurs à bord des trains vers le littoral. En tout état de cause, la SNCB a annulé les trains supplémentaires vers la mer ce week-end, après que la situation eût notamment dégénéré sur la plage de Blankenberge samedi dernier. Les trains qui circulent ont, eux, une capacité maximale de 80%.Il n'y a pour le moment pas d'affluence importante à la Côte, selon les données fournies samedi à la mi-journée du baromètre en la matière de Westtoer. Ce samedi matin, il affichait ainsi principalement vert foncé, ce qui signifie que la fréquentation y est "calme". Les régions de Knokke, du Coq et de Wenduine sont, elles, vert clair, ce qui correspond au qualificatif de "confortable", tout comme le centre de la plupart des autres stations balnéaires.Après un week-end tumultueux le long du littoral la semaine dernière, durant la canicule, le calme semblait y être revenu. Contrairement au week-end dernier, il n'y a en effet pas d'afflux important pour l'instant. Dans de nombreux endroits de la Côte, le baromètre d'affluence de Westtoer, qui reflète celle-ci en temps réel, affiche vert foncé. C'est la catégorie la plus basse du baromètre, consultable sur le site www.dekust.be. Le centre de la plupart des villes côtières est toutefois légèrement plus fréquenté (vert clair). Par contre, presque toutes les zones du Coq, de Wenduine et de Knokke se paraient déjà de cette couleur à 11h00, où la fréquentation était donc "agréable". Pendant un instant, cette dernière station balnéaire s'est même parée de jaune. Jeudi, l'organe de tourisme de la province de Flandre Occidentale Westtoer avait rappelé l'importance de veiller à bien disperser les touristes sur l'ensemble de la Côte. Vendredi, le gouverneur de cette province, Carl Decaluwé, a décidé d'interdire la consommation d'alcool fort sur les plages publiques jusqu'au 30 septembre inclus. Cette décision fait suite à plusieurs incidents au littoral impliquant des personnes en état d'ébriété.