La direction médicale de la clinique André Renard, située à Herstal, a pris la décision de fermer ses urgences ce jeudi jusqu'à lundi prochain, 13 décembre, a-t-elle annoncé par communiqué de presse. Le manque de personnel et la fatigue constituent les principaux motifs invoqués. "Depuis plus de 2 ans, l'ensemble du personnel hospitalier réalise la plus grosse part de l'effort que la lutte contre la Covid-19 exige", explique ainsi la clinique, qui poursuit: "On a épuisé toutes les ressources qui nous permettent d'assumer nos missions d'hôpital général, on arrive au bout de ce qui est humainement possible de supporter".

Estimant que la situation devient critique, la clinique a ainsi pris la décision de "fermer les urgences ce jour à 14h00 jusqu'à ce lundi 13 décembre 8h00 afin de stopper l'afflux de nouveaux patients et de pouvoir offrir à ceux que nous avons pris en charge des soins de qualité". Dans ce même créneau horaire, l'activité chirurgicale sera également réduite pour se limiter exclusivement aux interventions essentielles. "Nous sommes parfaitement conscients que cela ne va rien résoudre durablement", termine l'hôpital, qui pointe des mesures vexatoires à l'égard du personnel soignant: "Sans une revalorisation de la profession, la situation va s'aggraver dans les prochains mois, des mesures structurelles sont indispensables au plus vite", conclut la direction.

Le cabinet du ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, qui dit déplorer cette situation a toutefois réagi fermement, jeudi soir. "Chaque fois que l'hôpital va refuser de prendre en charge un patient transmis par le 112, l'inspecteur d'hygiène du SPF Santé publique pourra établir un PV pour infraction à la loi de 1964 sur l'aide médicale urgente et l'envoyer au parquet ainsi qu'à la clinique André Renard", fait-il savoir.

La direction médicale de la clinique André Renard, située à Herstal, a pris la décision de fermer ses urgences ce jeudi jusqu'à lundi prochain, 13 décembre, a-t-elle annoncé par communiqué de presse. Le manque de personnel et la fatigue constituent les principaux motifs invoqués. "Depuis plus de 2 ans, l'ensemble du personnel hospitalier réalise la plus grosse part de l'effort que la lutte contre la Covid-19 exige", explique ainsi la clinique, qui poursuit: "On a épuisé toutes les ressources qui nous permettent d'assumer nos missions d'hôpital général, on arrive au bout de ce qui est humainement possible de supporter".Estimant que la situation devient critique, la clinique a ainsi pris la décision de "fermer les urgences ce jour à 14h00 jusqu'à ce lundi 13 décembre 8h00 afin de stopper l'afflux de nouveaux patients et de pouvoir offrir à ceux que nous avons pris en charge des soins de qualité". Dans ce même créneau horaire, l'activité chirurgicale sera également réduite pour se limiter exclusivement aux interventions essentielles. "Nous sommes parfaitement conscients que cela ne va rien résoudre durablement", termine l'hôpital, qui pointe des mesures vexatoires à l'égard du personnel soignant: "Sans une revalorisation de la profession, la situation va s'aggraver dans les prochains mois, des mesures structurelles sont indispensables au plus vite", conclut la direction.Le cabinet du ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, qui dit déplorer cette situation a toutefois réagi fermement, jeudi soir. "Chaque fois que l'hôpital va refuser de prendre en charge un patient transmis par le 112, l'inspecteur d'hygiène du SPF Santé publique pourra établir un PV pour infraction à la loi de 1964 sur l'aide médicale urgente et l'envoyer au parquet ainsi qu'à la clinique André Renard", fait-il savoir.