Près de la moitié (47%) des élèves en Belgique suivent une filière professionnelle au secondaire ou au supérieur, selon ce rapport qui compile des données de 2018-2019. La plupart d'entre eux (72%) suivent cette formation dans le secondaire supérieur. Pour Dirk Van Damme, expert à l'OCDE, ces chiffres sont proportionnellement élevés, "ce qui est positif".

Mais fort peu de ces élèves pratiquent l'enseignement en alternance: à peine 6% en 2018, alors que plusieurs autres pays de l'OCDE présentent un taux supérieur à 90%. Si, ces deux dernières années, on observe une progression de ce type d'apprentissage entre l'école et l'entreprise, le retard pris par la Belgique est important, selon M. Van Damme.

Dans son rapport, l'OCDE se montre aussi préoccupée par les conséquences de la crise économique née du coronavirus sur le financement de l'enseignement ainsi que sur la mobilité internationale des étudiants.

Près de la moitié (47%) des élèves en Belgique suivent une filière professionnelle au secondaire ou au supérieur, selon ce rapport qui compile des données de 2018-2019. La plupart d'entre eux (72%) suivent cette formation dans le secondaire supérieur. Pour Dirk Van Damme, expert à l'OCDE, ces chiffres sont proportionnellement élevés, "ce qui est positif". Mais fort peu de ces élèves pratiquent l'enseignement en alternance: à peine 6% en 2018, alors que plusieurs autres pays de l'OCDE présentent un taux supérieur à 90%. Si, ces deux dernières années, on observe une progression de ce type d'apprentissage entre l'école et l'entreprise, le retard pris par la Belgique est important, selon M. Van Damme. Dans son rapport, l'OCDE se montre aussi préoccupée par les conséquences de la crise économique née du coronavirus sur le financement de l'enseignement ainsi que sur la mobilité internationale des étudiants.