Premier ministre (MR), ministres des Affaires étrangères (MR) et de la Coopération au développement (Open VLD) et secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration (N-VA) étaient présents. ...

Premier ministre (MR), ministres des Affaires étrangères (MR) et de la Coopération au développement (Open VLD) et secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration (N-VA) étaient présents. Interrogés par nos soins sur la pertinence de cette candidature, au vu de l'absence persistante d'Institut national des droits de l'homme (malgré les recommandations appuyées de l'ONU) et de ratification de la convention-cadre pour la protection des minorités nationales (en dépit des rappels à l'ordre du Conseil de l'Europe), les trois excellences se sont contentées de nous adresser l'argumentaire officiel de la Belgique. " Promouvoir l'égalité et lutter contre la discrimination sont des priorités de premier ordre pour la Belgique. La paix, la stabilité et le développement ne peuvent se concevoir sans le respect des droits de l'homme, de l'Etat de droit et du droit international. " Comme une griffe sur la façade... M. L.