La Belgique est perpétuellement à la croisée des chemins institutionnels, elle vient de vivre des années dantesques avec la crise sanitaire, puis les inondations qui ont déchiré la Wallonie. Mais à Tokyo, aujourd'hui, c'était la lumière du soleil, de l'or et des tournesols portés par les hockeyeurs sur le podium et le sourire de l'immense championne Nafi Thiam qui étaient là pour illuminer notre pays. Après le titre majeur de Nina Derwael en gymnastique, notre pays compte trois médailles d'or - et non des moindres.
...

La Belgique est perpétuellement à la croisée des chemins institutionnels, elle vient de vivre des années dantesques avec la crise sanitaire, puis les inondations qui ont déchiré la Wallonie. Mais à Tokyo, aujourd'hui, c'était la lumière du soleil, de l'or et des tournesols portés par les hockeyeurs sur le podium et le sourire de l'immense championne Nafi Thiam qui étaient là pour illuminer notre pays. Après le titre majeur de Nina Derwael en gymnastique, notre pays compte trois médailles d'or - et non des moindres.Trois médailles d'or: la Belgique n'avait pas atteint un tel niveau depuis 1924! Deux médailles d'or olympiques belges le même jour dansdeux sports différents, c'est aussi une première. Au moins deux titres olympiques décrochés le même jour par la délégation belge, par contre c'est une première depuis 1952 et c'est la sixième fois dans l'histoire du sport belge aux JO. En tout état de cause, ce 5 août 2021 restera dans les mémoires.Le triomphe du hockey belge, obtenu au bout du suspense et de shoot out haletants avec une intervention du VAR pour encore ajouter à la tension, est le premier titre obtenu en sport collectif par notre pays aux Jeux olympiques depuis 1920. Pour ceux qui s'en souviennent, c'était alors le football belge qui l'avait emporté à domicile, à Anvers. En 2021, les Red Lions ont réussi leur pari là où les Diables rouges ont échoué lors de l'Euro: comme eux, ils avaient annoncé qu'ils venaient pour l'or, mais à l'inverse de notre génération dorée du ballon rond, ils ont été au bout de leur rêve. Pour fêter ce moment, ils donnent déjà rendez-vous à leurs supporters ce samedi 7 août à 18h30, place Rogier à Bruxelles.Leur victoire est une métaphore de l'excellence belge, qui se déploie quand on le souhaite: une préparation de haut niveau, une extraordinaire tenue physique, une concentration de tous les instants et une capacité de répondre au rendez-vous. Car le défi physique imposé par les Australiens ce jeudi n'était pas mince, au même titre que l'épreuve psychologique finale.Ce jeudi était "une journée immense pour le sport belge", a justement résumé Benjamin Deceuninck sur la RTBF. De fait. La deuxième médaille d'or obtenue par Nafi Thiam en héptathlon est tout aussi remarquable que celle des Red Lions. Parce qu'il s'agit de la première confirmation d'un titre olympique par une championne belge. Et parce qu'elle a obtenu cete victoire au mérite, après une première journée plus difficile que de coutume. A 26 ans, elle est à coup sûr la "reine" du sport belge de tous les temps.Les larmes d'émotion et de fatigue de la double championne à l'interview après son titre, ses mots touchants - "j'ai vécu deux années vraiment difficiles" - dans lesquelles elle évoquait le mal, les blessures, le découragement au moment où l'on ne prend plus de plaisir à l'entraînement... tout cela témoigne de l'importance de la ténacité. Et tout cela illustre la dimension de l'exploit.Politiquement, les réactions ont fuée, innombrables, après ces deux titres olympiques qui s'ajoutent à celui, déjà exceptionnel, de Nina Derwael aux barres asymétriques.Alexander De Croo (Open VLD), Premier ministre, et Sophie Wilmès (MR), ministre des Affaires étrangères, ont loué les sportifs belges en y voyant, sans doute, l'expression de ce "projet positif pour la Belgique" qu'ils appellent de leurs voeux. A vrai dire, cela ne donne guère envie de s'attarder sur les messages un peu mesquins de la N-VA, ignorant de citer le nom de Nafissatou Thiam ou insistant sur la Flandre - soit...Ce projet positivf pour la Belgique, on le retrouve dans le chant aussi simple que joyeux des Red Lions, cette Brabançonne revisitée, bilingue, expression d'une diversité merveilleusement incarnée par Nafi Thiam. Les Jeux de la Belgique sont sans doute réussis, depuis ce jeudi après-midi de folie, d'autant que les places d'honneur dans les huit premiers et les records battus ont été bien plus nombreux qu'attendus. Au-delà de l'or, pour un "petit pays", ce n'est pas non plus la moindre des satisfactions.Après les épreuves des derniers mois, et sans doute aussi après l'échec des Diables rouges en quarts de finale de l'Euro, ce 5 août 2021 sera aussi une journée susceptible de mettre du baûme sur le coeur de nombreux Belges.