Mais il a fallu attendre octobre 2010 pour que cela bouge : le gouvernement wallon confiait alors à la société McKinsey le soin de réaliser, pour la rentrée 2011, un "branding" de la Wallonie, soit la construction d'une image de marque (!). Plus d'un an et 477 000 euros plus tard (bien plus du double du budget prévu), la Wallonie est sauvée : il lui suffit en effet, selon McKinsey, de promouvoir son "ouverture au monde". Niveau 3e primaire : "Je suis ouvert au monde." Cette vision futuriste doit maintenant être traduite en logos, slogans, images, déclinaisons et supports. Soit, pour l'opposition MR, un demi-million de plus. Pour ne toujours pas savoir, après quatre ans, si "la Wallonie est ouverte au monde" ou si "au monde est ouverte la Wallonie."

Mais il a fallu attendre octobre 2010 pour que cela bouge : le gouvernement wallon confiait alors à la société McKinsey le soin de réaliser, pour la rentrée 2011, un "branding" de la Wallonie, soit la construction d'une image de marque (!). Plus d'un an et 477 000 euros plus tard (bien plus du double du budget prévu), la Wallonie est sauvée : il lui suffit en effet, selon McKinsey, de promouvoir son "ouverture au monde". Niveau 3e primaire : "Je suis ouvert au monde." Cette vision futuriste doit maintenant être traduite en logos, slogans, images, déclinaisons et supports. Soit, pour l'opposition MR, un demi-million de plus. Pour ne toujours pas savoir, après quatre ans, si "la Wallonie est ouverte au monde" ou si "au monde est ouverte la Wallonie."