Initialement, la ministre n'est pas favorable à une utilisation généralisée de ce passe sanitaire. "Je pense que nous ne devrions pas imposer des mesures si cela n'est pas nécessaire", a-t-elle notamment déclaré. "Par exemple, nous avons un taux de vaccination très élevé en Flandre, en partie grâce aux efforts de nombreux bénévoles." Dans ce cas il est "insensé" d'introduire des mesures supplémentaires.

Mais dans une situation moins favorable, les choses pourraient être différentes: "Supposons qu'un variant émerge et nous rende la tâche plus difficile, ou qu'il mette en échec les vaccins. Nous devrions alors effectivement être mieux préparés."

Mme Verlinden veut "absolument éviter" un autre confinement. Et un coronapass pourrait alors être très utile selon elle. "Nous avons cet outil maintenant, mais nous devons l'utiliser avec mesure. Nous devons donc nous préparer", surtout à Bruxelles, où la couverture vaccinale est en retard par rapport au reste du pays. "Des préparatifs sont en cours pour aider Bruxelles à permettre une éventuelle utilisation plus large des coronapass."

Initialement, la ministre n'est pas favorable à une utilisation généralisée de ce passe sanitaire. "Je pense que nous ne devrions pas imposer des mesures si cela n'est pas nécessaire", a-t-elle notamment déclaré. "Par exemple, nous avons un taux de vaccination très élevé en Flandre, en partie grâce aux efforts de nombreux bénévoles." Dans ce cas il est "insensé" d'introduire des mesures supplémentaires. Mais dans une situation moins favorable, les choses pourraient être différentes: "Supposons qu'un variant émerge et nous rende la tâche plus difficile, ou qu'il mette en échec les vaccins. Nous devrions alors effectivement être mieux préparés." Mme Verlinden veut "absolument éviter" un autre confinement. Et un coronapass pourrait alors être très utile selon elle. "Nous avons cet outil maintenant, mais nous devons l'utiliser avec mesure. Nous devons donc nous préparer", surtout à Bruxelles, où la couverture vaccinale est en retard par rapport au reste du pays. "Des préparatifs sont en cours pour aider Bruxelles à permettre une éventuelle utilisation plus large des coronapass."