Il a ainsi vécu reclus pendant cinq semaines, tout en ayant pu continuer à travailler depuis cette planque grâce aux moyens numériques.

La sécurité autour de Marc Van Ranst a, à présent, été réduite et déléguée à la police locale. Et il appartient à la Sûreté de l'Etat d'évaluer si la menace est désormais complètement écartée.

"Je suis soulagé", avait réagi Marc Van Ranst après avoir appris le dénouement de cette affaire. "D'ici deux semaines, cette histoire sera derrière moi. Pour les enfants et la famille de Conings, cela laissera toujours des traces."

Il a ainsi vécu reclus pendant cinq semaines, tout en ayant pu continuer à travailler depuis cette planque grâce aux moyens numériques. La sécurité autour de Marc Van Ranst a, à présent, été réduite et déléguée à la police locale. Et il appartient à la Sûreté de l'Etat d'évaluer si la menace est désormais complètement écartée."Je suis soulagé", avait réagi Marc Van Ranst après avoir appris le dénouement de cette affaire. "D'ici deux semaines, cette histoire sera derrière moi. Pour les enfants et la famille de Conings, cela laissera toujours des traces."