Déclaration sur l'honneur

L'arrêté ministériel interdit les déplacements à des fins récréatives et touristiques en provenance et à destination de la Belgique du mercredi 27 janvier au lundi 1er mars 2021.

À partir du 27 janvier 2021, les personnes effectuant un voyage autorisé à l'étranger doivent être en possession d'une déclaration sur l'honneur (disponible ici) Les personnes qui se rendent régulièrement à l'étranger, par exemple les travailleurs transfrontaliers ou les riverains des communes frontalières, ne doivent donc remplir la déclaration sur l'honneur qu'une seule fois pour une activité spécifique.

Santé, famille, déménagement: 11 exceptions

Durant ce laps de temps, seuls les voyages essentiels à destination de l'étranger sont autorisés, à savoir :

  • Les voyages pour raisons professionnelles.
  • Les voyages des diplomates, ministres, chefs d'Etat et de gouvernement, membres du Parlement européen et assimilés.
  • Les voyages pour raisons familiales impérieuses (regroupement familial, coparentalité, enterrement, visite à un conjoint, mariage).
  • Les voyages effectués pour des motifs humanitaires (traitement médical, assistance à une personne vulnérable, visite dans le cadre de soins palliatifs)
  • Les voyages qui sont liés aux études.
  • Les voyages d'habitants de communes frontalières, de leurs communes voisines directes et des zones frontalières.
  • Les voyages pour apporter des soins aux animaux.
  • Les voyages dans le cadre d'obligations juridiques, si nécessaires et pour autant que cela ne puisse pas se faire numériquement.
  • Les voyages pour faire effectuer des réparations urgentes dans le cadre de la sécurité du véhicule .
  • Les voyages dans le cadre d'un déménagement.
  • Les voyages de transit.

Des précisions pour les cultes

Le nouvel arrêté précise également que le maximum de 15 personnes autorisé (sans compter enfants, prêtre et officier de l'État civil) pour les mariages civils, enterrements et cérémonies de culte (ou activité philosophique non-confessionnelle) vaut bien pour l'ensemble des personnes présentes en même temps dans le bâtiment, "indépendamment du nombre de pièces à l'intérieur d'un bâtiment". On ne peut donc dépasser ce nombre de 15 en multipliant les groupes dans différentes pièces d'un lieu de culte, clarifie la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden.

"L'exercice individuel du culte" ou de l'assistance morale non confessionnelle, ainsi que la "visite" d'un bâtiment de culte sont ajoutés aux activités pour lesquelles vaut ce maximum absolu de 15 personnes présentes en même temps. Comme l'explique mardi la ministre Verlinden, les autorités ont jugé nécessaire d'apporter ces précisions car "certaines personnes ont estimé, à tort, que davantage de visiteurs individuels pouvaient être présents en même temps dans un bâtiment destiné au culte". (avec Belga)

L'arrêté ministériel interdit les déplacements à des fins récréatives et touristiques en provenance et à destination de la Belgique du mercredi 27 janvier au lundi 1er mars 2021. À partir du 27 janvier 2021, les personnes effectuant un voyage autorisé à l'étranger doivent être en possession d'une déclaration sur l'honneur (disponible ici) Les personnes qui se rendent régulièrement à l'étranger, par exemple les travailleurs transfrontaliers ou les riverains des communes frontalières, ne doivent donc remplir la déclaration sur l'honneur qu'une seule fois pour une activité spécifique. Durant ce laps de temps, seuls les voyages essentiels à destination de l'étranger sont autorisés, à savoir :Le nouvel arrêté précise également que le maximum de 15 personnes autorisé (sans compter enfants, prêtre et officier de l'État civil) pour les mariages civils, enterrements et cérémonies de culte (ou activité philosophique non-confessionnelle) vaut bien pour l'ensemble des personnes présentes en même temps dans le bâtiment, "indépendamment du nombre de pièces à l'intérieur d'un bâtiment". On ne peut donc dépasser ce nombre de 15 en multipliant les groupes dans différentes pièces d'un lieu de culte, clarifie la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden. "L'exercice individuel du culte" ou de l'assistance morale non confessionnelle, ainsi que la "visite" d'un bâtiment de culte sont ajoutés aux activités pour lesquelles vaut ce maximum absolu de 15 personnes présentes en même temps. Comme l'explique mardi la ministre Verlinden, les autorités ont jugé nécessaire d'apporter ces précisions car "certaines personnes ont estimé, à tort, que davantage de visiteurs individuels pouvaient être présents en même temps dans un bâtiment destiné au culte". (avec Belga)