Ni le cabinet du Premier ministre, Alexander De Croo, ni celui du ministre-président wallon, Elio Di Rupo, n'ont confirmé l'information. Les discussions sont toujours en cours, indiquaient-ils. Le point a été évoqué au cours d'un comité ministériel restreint consacré au budget ce mercredi.

Selon Le Soir, il s'agirait d'un prêt pour la somme totale de 1,2 milliard, pour une période de 10 ans.

Le 16 septembre, M. Di Rupo en avait appelé à la solidarité fédérale pour faire face à la reconstruction dans les zones sinistrées par les intempéries et formulé une série de demandes. Le secrétaire d'Etat à la Relance, Thomas Dermine, avait de son côté proposé quelques jours plus tard la création d'un fonds par lequel l'Etat fédéral prendrait en charge de manière exceptionnelle 50% du financement des infrastructures régionales touchées, soit 600 millions d'euros.

Un accord serait intervenu mercredi matin. Les conditions du prêt, en particulier les conditions de remboursement, ne sont pas connues. (

Ni le cabinet du Premier ministre, Alexander De Croo, ni celui du ministre-président wallon, Elio Di Rupo, n'ont confirmé l'information. Les discussions sont toujours en cours, indiquaient-ils. Le point a été évoqué au cours d'un comité ministériel restreint consacré au budget ce mercredi.Selon Le Soir, il s'agirait d'un prêt pour la somme totale de 1,2 milliard, pour une période de 10 ans.Le 16 septembre, M. Di Rupo en avait appelé à la solidarité fédérale pour faire face à la reconstruction dans les zones sinistrées par les intempéries et formulé une série de demandes. Le secrétaire d'Etat à la Relance, Thomas Dermine, avait de son côté proposé quelques jours plus tard la création d'un fonds par lequel l'Etat fédéral prendrait en charge de manière exceptionnelle 50% du financement des infrastructures régionales touchées, soit 600 millions d'euros. Un accord serait intervenu mercredi matin. Les conditions du prêt, en particulier les conditions de remboursement, ne sont pas connues. (